mardi 10 octobre 2017

L'enfant en semi-autarcie

La vie au grand air, l'enfance dans les bois, l'appel de la forêt... Oui, on se la joue hippie décroissant altermondialiste indigné rebelle alternatif en semi-autarcie dans not' yourte énergétiquement non connectée.

...

Vous avez comme un sombre pressentiment, vous vous méfiez de ce qui va suivre ? Ah bah vous avez raison.

Un mode de vie alternatif durable, c'est un truc o.r.g.a.n.i.s.é. On est pas là pour s'épuiser dans une suite sans fin de trucs à faire après des trucs à faire. La vie dehors, ça marche quand ça se rythme. Le nez en l'air, les oreilles dans les piverts, les yeux dans les étoiles, et les mains entrainées par les habitudes. Du temps pour penser, voilà ce que les routines procurent. Et du temps pour penser, ça tombe bien, c'est ce que je recherche, tant pour moi que pour la mioche.

La Mioche en semi-autarcie, d'ailleurs, parlons-en.
De quoi ça a besoin un mioche.

D'avoir chaud.
Exit le minimalisme vestimentaire, on doit pouvoir se changer quand on est mouillé, et attendre le soleil pour faire le gros de la lessive. En revanche, avec un poêle à bois, on pourrait se contenter d'un slip et d'une paire de chaussettes, lavés le soir, mis à sécher, et enfilés au matin, encore tous chauds. Un mode de chauffage au bois, parfait pour empêcher l'humidité de gagner dans la yourte. Sain pour les animaux aussi, à condition de veiller à une installation correcte (avoir l'avis et l'aide d'un bon chauffagiste quoi, pas de connerie ni d'économie là-dessus, le monoxyde de carbone, ça tue). Couverture, duvets, édredons, tout est bon dans le cochon. Et c'est à peu près tout le nécessaire. La bouillotte est un accessoire fort sympathique cependant, eau, brique ou noyaux inside.

D'être propre.
La vie sauvage, c'est rentrer chaque soir crassou comme le porcelet sus-cité. Et c'est donc une toilette quotidienne qui s'avère indispensable pour nettoyer les écorchures, traquer les tiques (deux fois par jour en pleine saison, c'est comme le monoxyde de carbone, on joue pas avec Mam Borréliose et Mister Lyme), peigner les longs cheveux... bref, normal quoi. Rien des bonnes habitudes d'hygiène ne passe à la trappe quand tu choisis l'autarcie. Prendre de soin de son corps, c'est chouchouter son véhicule, son outil de travail, un outil de communication avec l'autre, son ... L'eau pour la toilette vient d'une source proche, propre, bien connue et fréquentée (les gens viennent y puiser leur eau de boisson). Et l'eau chaude nous est fournie par le poêle. Du luxe.

De boire et de manger.
Si des mecs sont capables de partir en expédition dans les confins du monde et de l'espace et de ne pas souffrir de la faim, ça ne devrait pas poser de problème avec une cuisine extérieure sous abri équipée d'une vraie bonne gazinière et d'un vrai évier (alimentation et récupération d'eau prévues pour zéro gaspillage de gouttelettes). Sans compter le buffet et le garde-manger dans la maison de toile, bien garnis. Les récipients sont hermétiques et en verre (grands bocaux), protection anti-souris. Ok, on a le chat et les chiennes aussi, mais mieux vaut bien protéger la nourriture dans une habitation comme la nôtre.
L'eau de cuisson viendra de la source citée au-dessus, et de la réserve d'eau du réseau.
L'eau de boisson proviendra de ces mêmes eaux, filtrées.

De jouer.
Cf "Avoir chaud"
La maison de toile est aménagée de façon à libérer suffisamment d'espace pour des jeux d'intérieur : circuit de train, jeux de société, petits bricolages de papier... Le coin repas permet aussi des séances de modelage d'argile et de poterie bien à l'abri des intempéries. Et si dehors, avec 4800m2 boisés, la gamine ne trouve pas à jouer, c'est que j'ai loupé un truc dans son éveil à l'environnement ! La proximité du hameau et de nombreuses familles avec enfants est prometteuse. Le bourg à seulement 3km va nous permettre d'inviter les petits copains et les petites copines.
La mioche étant plutôt fortiche et endurante à vélo, les amis à 10km ne sont pas non plus à l'abri de nos visites !

De s'instruire.
Cf tous les billets de la catégorie Plan de travail




Comment ça, ça ressemble fichtrement à une vie "normale" dans une habitation "normée" ? Ah bah oui.


2 commentaires:

  1. Ce billet m'a fait penser à celui-ci : http://www.gsheller.com/2017/04/in-the-woods-with-the-ticks.html
    Elle donne une recette d'un spray contre les tiques
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'utilise en général les produits d'une copine artisan https://www.facebook.com/dupetitpeuple/

      Supprimer