lundi 23 octobre 2017

Anicroche




On nous a volé le plancher à 190 euro, plus de 50 euro de bâches plastifiées, deux seaux. On nous a explosé une poubelle à la chevrotine, saccagé des bidons d'eau.

Mais nous, on est des fous, des sorcières, chaque mal qui nous est fait, nous, on le transforme en mille et un biens.

Nous sommes fatiguées, parce qu'il a fallu agir de façon toute différente de ce qui avait été prévu en plan B, C, D... mais le moral au beau fixe.

Si vous avez une bonne idée pour remplacer notre plancher, si vous avez des planches, des palettes, des vieilles portes, des vieilles caisses... Si vous avez des vielles bâches défoncées que je pourrais coller les unes autres pour en refaire des comme neuves... Si vous avec une grande poubelle qui vous encombre...

vendredi 20 octobre 2017

écriture inclusive

Un astronaute, une astronaute,
Une agricultrice, un agriculteur, des agricultrices et des agriculteurs,
Mesdames, messieurs, vous là-bas les jeunes,
La gente masculine et le genre féminin,

Quand vous aurez fini de vous pouiller pour une feignasserie qui consiste essentiellement à ne pas écrire des mots en entier, des phrases simplement un peu plus longues ou carrément tenter des tournures audacieuses*, vous pourrez penser à éduquer les mioches à la paix, sans artifices.






* Ouais, l'audace à la française, celle qui vire ta langue et défonce ton cerveau en assassinant l'humour à chaque détour du périph(rase).

jeudi 19 octobre 2017

Avoir les épaules et les gonades

C'est ce que ressort de nos discussions au sein du Collectif L'École est la Maison, à partir de la problématique "est-ce qu'il est bon de conseiller l'instruction en famille à n'importe qui ?". Déjà, conseiller, en temps normal, faut vraiment y aller avec parcimonie et intelligence, mais quand il s'agit de l'instruction d'un mioche, c'est carrément des gants MAPPA spécial nucléaire qu'il faut sortir. Et oui. Parce que l'instruction de son gamin, faut l'assumer, faut y mettre de ses tripes, de son temps et de son amour, sans pour autant s'y noyer dedans.

https://lecoleestlamaison.blogspot.fr/2017/10/lief-pour-tous-cest-pas-parce-quon-y.html



lundi 16 octobre 2017

Instruire pendant un déménagement

Les avis divergent, de "il faut permettre à l'enfant de vivre pleinement et d'être acteur du changement" "il peut très bien apprendre plein de choses seul, compter les cartons, patacouffin" à "sa place est à l'école, pas dans les cartons".

Pourtant, une fois de plus, rien n'est noir, rien n'est blanc, tout en Gris-Arc-en-Ciel, c'est bien plus profitable. L'école à la maison est une balise dans ce changement de mode de vie. Ça nous aide à maintenir un rythme sain, une structure à nos journées qui les allège.

Ainsi, la plupart de nos matinées restent consacrées à la leçon. Un temps volé rien qu'à nous, sans penser aux listes, à la logistique, au tri, au téléphone... Et puis il y a les autres matinées. Où nous est imposé un rendez-vous, où nous profitons d'une fenêtre de beau temps pour aller avancer les travaux, où il y a des courses essentielles (et imprévues) à faire, où Tara profite d'un bon temps au calme chez sa marraine...

Ce bloc d'étude consacré à l'écrit-lire aura été bien moins intense et productif que prévu.  Et c'est normal, puisque je l'avais préparé en mai, et que nous avons décidé de bouleverser notre quotidien fin juin ! 
Nous condensons de cette façon :
Musique
Lecture offerte dans La France des Arts populaires de Paul Duchein aux Éditions Privat
Quelques questions de compréhension
Calcul mental ou manipulation des réglettes cuisenaires avant que celles-ci ne soient rangées dans un carton
Lecture dans La clé des champs et questions de compréhension ou courte narration
Écriture soit Graphilettre (un cahier de vacances GS-CP) soit les exercices de vocabulaire et copie dans le manuel ancien Le Vocabulaire français par I.Carre, soit les deux.
J'ai lu aussi quelques contes dans le temps consacré à la leçon, et tous les soirs, nous nous offrons un petit bout du Magicien d'Oz (livre de poche).
Les crayons de couleurs et l'aquarelle restent à disposition, mais craies et blocs de cire sont déjà dans les cartons.

J'irai jusqu'à dire que ce n'est pas plus mal d'avoir prévu un bloc aussi "basique" sur les fondamentaux pour cette période, il m'aurait été impossible de mettre en œuvre un bloc plus original nécessitant plus de ressources en livres, en bricolage-art-sorties nature, avec un déroulé logique façon puzzle. Imaginez le bordel avec tous ces cartons dans le salon et la future maison en kit dans notre cuisine !



samedi 14 octobre 2017

wip





Ma meilleure amie m'a suggéré de prendre plein de photos de notre aventure, parce que ça ne m'arrivera peut-être pas deux fois d'emménager en tente-yourte dans la forêt.

Voici l'étape la plus bruyante : défricher. J'ai commencé à la faucille (photo 2 et 3), et un ami est venu dès qu'il a pu avec des machines légères et bien radicales (4). La clairière est maintenant prête pour la pose du plancher, et l'étape la plus longue : mise à niveau et calages.

mercredi 11 octobre 2017

Cherche toujours la vérité

L'adjoint au maire s'était déplacé pour avoir des renseignements sur mon projet d'habitat en yourte.
Le maire s'est déplacé pour me demander d'acquérir le statut agricole et de remplir une déclaration préalable.

...

L'adjointe au maire chargée des affaires sociales demande au CDAS d'ouvrir une procédure pour informations préoccupantes au sujet de l'enfant T. avec une faute d'orthographe dans son nom de famille, sans m'avoir le moins du monde contactée pour avoir des informations de première main sur les rumeurs qui ont pu lui parvenir.

Que le maire et l'adjoint aient influencé ou non leur adjointe, j'en ai rien à carrer, eux se sont déplacés pour leur partie et m'ont fait part de leurs exigences pour la réalisation de mon projet.

RDV donc ce matin au CDAS, une heure dix d'entretien à expliquer que nous n'allons pas "déménager en tente sur un terrain vague sans eau courante". Et ces très professionnelles assistantes sociales ont bien compris que nous allions déménager en yourte (habitat reconnu, isolée + chauffée) sur notre propriété dans un hameau dans le cadre de mon projet professionnel, avec une logistique d'approvisionnement en eau réfléchie et résiliente, une connexion internet, des plans B et des soutiens de la part de notre entourage. À priori, le dossier en restera là et sera clos.

Tsé, dès fois, suffit juste de poser la question pour avoir la réponse. Engager une procédure de trois mois sur les deniers publiques... Est-ce que les deniers publiques peuvent se retourner contre l'adjointe qui n'a pas pris le temps de vérifier ses informations avant d'appeler le CDAS ?

mardi 10 octobre 2017

L'enfant en semi-autarcie

La vie au grand air, l'enfance dans les bois, l'appel de la forêt... Oui, on se la joue hippie décroissant altermondialiste indigné rebelle alternatif en semi-autarcie dans not' yourte énergétiquement non connectée.

...

Vous avez comme un sombre pressentiment, vous vous méfiez de ce qui va suivre ? Ah bah vous avez raison.

Un mode de vie alternatif durable, c'est un truc o.r.g.a.n.i.s.é. On est pas là pour s'épuiser dans une suite sans fin de trucs à faire après des trucs à faire. La vie dehors, ça marche quand ça se rythme. Le nez en l'air, les oreilles dans les piverts, les yeux dans les étoiles, et les mains entrainées par les habitudes. Du temps pour penser, voilà ce que les routines procurent. Et du temps pour penser, ça tombe bien, c'est ce que je recherche, tant pour moi que pour la mioche.

La Mioche en semi-autarcie, d'ailleurs, parlons-en.
De quoi ça a besoin un mioche.

D'avoir chaud.
Exit le minimalisme vestimentaire, on doit pouvoir se changer quand on est mouillé, et attendre le soleil pour faire le gros de la lessive. En revanche, avec un poêle à bois, on pourrait se contenter d'un slip et d'une paire de chaussettes, lavés le soir, mis à sécher, et enfilés au matin, encore tous chauds. Un mode de chauffage au bois, parfait pour empêcher l'humidité de gagner dans la yourte. Sain pour les animaux aussi, à condition de veiller à une installation correcte (avoir l'avis et l'aide d'un bon chauffagiste quoi, pas de connerie ni d'économie là-dessus, le monoxyde de carbone, ça tue). Couverture, duvets, édredons, tout est bon dans le cochon. Et c'est à peu près tout le nécessaire. La bouillotte est un accessoire fort sympathique cependant, eau, brique ou noyaux inside.

D'être propre.
La vie sauvage, c'est rentrer chaque soir crassou comme le porcelet sus-cité. Et c'est donc une toilette quotidienne qui s'avère indispensable pour nettoyer les écorchures, traquer les tiques (deux fois par jour en pleine saison, c'est comme le monoxyde de carbone, on joue pas avec Mam Borréliose et Mister Lyme), peigner les longs cheveux... bref, normal quoi. Rien des bonnes habitudes d'hygiène ne passe à la trappe quand tu choisis l'autarcie. Prendre de soin de son corps, c'est chouchouter son véhicule, son outil de travail, un outil de communication avec l'autre, son ... L'eau pour la toilette vient d'une source proche, propre, bien connue et fréquentée (les gens viennent y puiser leur eau de boisson). Et l'eau chaude nous est fournie par le poêle. Du luxe.

De boire et de manger.
Si des mecs sont capables de partir en expédition dans les confins du monde et de l'espace et de ne pas souffrir de la faim, ça ne devrait pas poser de problème avec une cuisine extérieure sous abri équipée d'une vraie bonne gazinière et d'un vrai évier (alimentation et récupération d'eau prévues pour zéro gaspillage de gouttelettes). Sans compter le buffet et le garde-manger dans la maison de toile, bien garnis. Les récipients sont hermétiques et en verre (grands bocaux), protection anti-souris. Ok, on a le chat et les chiennes aussi, mais mieux vaut bien protéger la nourriture dans une habitation comme la nôtre.
L'eau de cuisson viendra de la source citée au-dessus, et de la réserve d'eau du réseau.
L'eau de boisson proviendra de ces mêmes eaux, filtrées.

De jouer.
Cf "Avoir chaud"
La maison de toile est aménagée de façon à libérer suffisamment d'espace pour des jeux d'intérieur : circuit de train, jeux de société, petits bricolages de papier... Le coin repas permet aussi des séances de modelage d'argile et de poterie bien à l'abri des intempéries. Et si dehors, avec 4800m2 boisés, la gamine ne trouve pas à jouer, c'est que j'ai loupé un truc dans son éveil à l'environnement ! La proximité du hameau et de nombreuses familles avec enfants est prometteuse. Le bourg à seulement 3km va nous permettre d'inviter les petits copains et les petites copines.
La mioche étant plutôt fortiche et endurante à vélo, les amis à 10km ne sont pas non plus à l'abri de nos visites !

De s'instruire.
Cf tous les billets de la catégorie Plan de travail




Comment ça, ça ressemble fichtrement à une vie "normale" dans une habitation "normée" ? Ah bah oui.


lundi 9 octobre 2017

La longue attente

C'est tellement long, pour la mioche ! Il a d'abord fallu attendre deux mois. Deux longs mois avant d'être certaines de pouvoir acheter notre terrain. Et maintenant, nous attendons la notaire qui traine ! Si ça avait été du pouvoir de l'agence, nous signions le dimanche 1er octobre ! Brave agent immobilier, elle avait pourtant accompli sa part de travail, et pris les devant pour une signature au plus tôt. Oui, on me rétorquera "ce ne sont que 9 jours"... 9 jours sur 31, y'a de quoi enrager quand on est pris dans une course contre le mauvais temps.
Non pas que ça me dérange de déménager sous la pluie, mais allez faire convenablement sécher des peintures quand l'hygrométrie empoisse l'atmosphère !

La mioche n'en voit pas le bout. Elle a peur que la dame de la Chambre de l'Agriculture revienne sur sa décision. Elle a peur de voir ce terrain nous être refusé. C'est le pendant "gestion émotionnel" de toute implication de l'enfant dans le projet familial. Et c'est un formidable moment d'enseignement : s'accrocher, inventer des solutions, ne jamais baisser les bras, avoir confiance dans le meneur du projet (et ne pas lui briser les roubignoles pour des histoires de formes de pâtes à soupe quand la liste des appels téléphoniques à passer est longue comme deux bras), faire sa part (aide à la fermeture des cartons, ranger systématiquement son bureau puisque c'est la seule surface libre pour poser trésors de balade, œuvre en cours, chat qui dort, paire de lunettes de maman qui sieste aussi), et surtout, ne jamais s'apitoyer sur son sort, faut pas déconner.

Et c'est là que l'école à la maison devient une balise dans cette tempête. Chaque jour, nous avons deux heures et demi pour nous deux, à prendre le temps, sans penser à rien d'autre qu'à découvrir un objet, une histoire, qu'à jouer un brin avec les nombres, dessiner, entrainer sa main à tracer cette écriture qui promet d'être jolie. D'ailleurs, l'attente est encore longue pour Tara. Dans la maison de toile, son bureau sera à un mètre cinquante du poêle à bois, un pot de tisane toujours fumante à portée de main, hygge quoi. Et il y a même suffisamment de place pour inviter une copine ou un copain de Tara à dormir à la maison ! 21,6 m2 de confort.

Allez, c'est l'heure de téléphoner au notaire, au ramoneur, au magasin de matériaux de construction, ...

jeudi 5 octobre 2017

La longue liste

Entreprise déclarée, nous sommes officiellement des agricultrices. Restera le volet artisanat à faire "SIRETER" mais le plus important est fait.

D'une pierre deux coups, j'avais avec moi la mioche pour cette virée à la Chambre de l'Agriculture, à Rennes. Sortie pédagogique en instruction civique et découverte du monde (du travail). La mioche a eu un comportement exemplaire dans le bureau du CFE, gribouillant son cahier en solo sans un mot.

Mon activité débutera officiellement le 31 octobre : culture de plantes tinctoriales et fibres textiles, teinture végétales, tissage à bras et création textile.


samedi 30 septembre 2017

31 jours

Mois marathon.

J'ai juste un put**n de trac qui me refile le vertige et la nausée, et aussi des boutons sur les avant-bras.

- enregistrer mon entreprise
- signer l'acte authentique de propriété
- quitter notre maison (avec toutes les formalités paperassières qui vont avec EDF, eau, Orange, ramonage, et la réfection de toutes les peintures)
- installer nos yourte-fourgon-poulailler-bergerie-abris-chenil
- se désencombrer de tout ce qui peut finir à la déchetterie, réutiliser tout ce qu'on peut réutiliser
- enseigner 6 matinées par semaine
- déménager les vivaces du jardin
- déplacer deux cordes de bois
- installer les cuves de récupération d'eau, celles de stockage d'eau du réseau, aller faire une provision d'eau de source, installer le système de phyto-épuration, les différents barils de filtration
- cuire les conserves de compote de pomme
- travailler et terminer les ouvrages en cours, et accessoirement, les vendre.

Bon, une fois la liste posée, ce n'est pas si pire. J'vais reprendre la Gwen-way, la méthode de la petite cuillère à pamplemousse, celle qui a des petites dents qui attaquent inexorablement la montagne. 






dimanche 24 septembre 2017

Fin de la semaine

Le gros avantage du curriculum, c'est la large possibilité de s'en détacher pour suivre les aventures du mioche qu'il concerne. Hier, pas de flûte, pas de dessin, pas de lecture offerte ni même môman à ses côtés, la mioche étant en vadrouille, c'est dans le café associatif où travaille sa marraine qu'elle a fait sa leçon du jour. Décor chaleureux, chocolat chaud, amis adultes, jardin avec bac à sable... Ça n"a pas été la pire matinée qu'elle ai connu...

Elle est partie avec son beau cahier du jour, un crayon gris et une gomme. Il n'en faut pas beaucoup plus en première année.
Dans son cahier du jour, une double page, la moitié pour y dessiner ce qu'elle veut, et des modèles pour s'exercer encore et encore à écrire les lettres les plus difficiles qu'elle a pu rencontrer cette semaine dans son manuel de vocabulaire.

C'est assez "Charlotte-massonnien" comme approche quand j'y songe. L'enfant étudie là où il se trouve, et doit apprendre à se concentrer en faisant abstraction des distractions comme le bruit de conversations, les mouvements dans son champ de vision... 

Aujourd'hui, repos, bouquin, fauteuil, popcorn. Les chasseurs ont envahi la forêt, pas la peine d'y mettre les pieds, on les entend assez bien de la maison. 

mardi 19 septembre 2017

Instantanés de l'après-midi

Le rythme s'accélère, le travail s'est condensé sur une grosse heure en fin de matinée, et il reste encore la leçon secondaire (lecture, vocabulaire et copie), que Tara étudiera après le souper.


Le soleil est revenu, la lumière est maintenant automnale, éclatante, limpide. 


Les grands arbres nous offrent leurs fruits, et si je ne me lance pas encore dans la cuisine de glands, nous profitons de noix maraudées sur des branches récemment coupées (juste avant la récolte, l'humain qui a fait ça a oublié de se servir de son cerveau). 


lundi 18 septembre 2017

Douce rentrée

Premier jour de l'année scolaire chez nous. Bien fatiguées par un week end d'animation en reconstitution historique pour les journées du patrimoine, nous prenons tout notre temps.

Après une grasse matinée, un petit déjeuner copieux de galettes de sarrasin au sirop d'érable, un long moment de détente, j'ai présenté nos supports quotidiens à Tara, ses cahiers et ses carnets, son livre de lecture courante, son fichier de calcul et son manuel de vocabulaire. Puis Tara a pratiqué sa flûte irlandaise (note sol, apprendre à décontracter ses bras, sentir les trous de la pulpe de ses doigts, obtenir un souffle long régulier, cinq minutes bien suffisantes pour débuter).
J'ai trouvé approprié de lire le premier texte de la Bible en 365 histoires (Génèse 1) puisque ce week end nous avons mis en scène une évocation de baptême paléo-chrétien dans le contexte de notre période de reconstitution, la fin du Ve siècle. J'ai la chance d'avoir une enfant dont le cerveau n'a pas peur de se confronter aux concepts complexes. Les religions sont un gros morceau dans l'étude de l'histoire du monde des hommes, et Tara a un rapport sain aux différents cultes, mono- ou polythéistes. Je pense qu'elle est à l'âge où, quelle que soit la croyance, c'est l'injustice et l'inégalité qui la défrise. Et d'ailleurs, son questionnement du moment, c'est la différenciation des sexes, pas tant physiquement que comportementalement et anthropologiquement (le naturel, le biologique et les effets de mode quoi). D'accord, dans l'actualité du moment, son questionnement rejoint l'étude des religions, mais à continuer (et tous les panthéons savent combien je peux disserter) sur ce sujet, je m'éloignerai trop du simple commentaire sur notre rentrée.

Alors que je vous écris ce billet, Tara a repris, sur ma suggestion, ses réglettes cuisenaires, pour une manipulation libre. Reprise mathématique en douceur.

Je ne pense pas prendre un vrai et productif temps de travail pour moi aujourd'hui, l'atelier ne me verra pas, nous avons besoin d'une remise en route très lente. Nous irons au bout du programme de la journée, sans aucun doute, Tara aime le dessin de forme et la forme du jour est, elle aussi, en lien avec notre week end de reconstitution : flèche et empennage.

Pour marquer cette journée de passage d'une période de vacances à une période de travail quotidien, j'ai offert à Tara un jouet qu'elle désirait depuis longtemps. Ce n'est pas un jouet éducatif, ni à détournement d'usage, ni même un jouet incassable. Et en plus, il est rose.



mercredi 13 septembre 2017

On rentre de vacances.

Ah mais bordel c'est quoi cet amoncellement de brouillons dont je me rappelle à peu près la genèse d'un tiers, à peine l'élan initiateur de l'autre tiers, et dont plus de la moitié chancellent sur le rebord de la corbeille électronique en criaillant "non pas moi, vire le-lui !"...

Soooooo. Ahem, toussa. On y va.

Encore une fois, en ce beau mois de septembre (météo au choix, vaste catalogue), il y a eu des évènements de non-rentrée dans le milieu de l'instruction en famille, encore une fois je me suis demandée à quoi ça pouvait bien servir. À quoi ça sert vraiment, en vrai, idéologiquement parlant, en dehors du fait que voir des gens, c'est normal et c'est chouette.

Ado, on montrait nos fesses à la fenêtre des cars sur le trajet retour des compétitions sportives. Proclamer un évènement de non-rentrée, pour moi, c'est du même acabit. On se rencontre pour se voir, pourquoi servir un prétexte aussi... nul ? Surtout que les petits sco, et les parents des petits sco, en vrai de vrai, ce sont aussi pour une grande part des gens passionnants, passionnés, vivants et aimants.

Ça sonne également à mes oreilles comme une pinaillerie lexicale, aussi vaine et futile que le refus des termes école à la maison ou instruction en famille, l'ultra-définition de chacune de nos options dans l'éventail des possibles en ief, et tout le patacouffin tintouin... Je dois être physiologiquement incapable de défoncer le fion des diptères pour des prunes, mon cerveau préférant les vrais défis comme la lutte contre une novlangue abrutissante, la nonchalance cervicale générale, l'abus des majuscules dans des discours sectaires et hallucinés au sein même de la sphère IEF.

Nous, on n'est pas non-rentrées de vacances. On est bel et bien rentrées, et on rentrera à nouveau dans une période d'instruction de quelques mois lundi prochain. On double rentre-dedans, et toc, et gaffe mes lecteurs, j'ai pris de VRAIES vacances, j'reviens avec de la punkette plein la musette !

jeudi 10 août 2017

Bgg 1 Bloc 5 - Règnes et éléments

Dernière bloc de cette première partie de l'année, avant nos vacances d'hiver qui débutent le 24 décembre et finissent le 21 janvier.
L'Avent, Saint Nicolas, Sainte Lucie, Solstice d'Hiver, les célébrations ne manquent en décembre, et nous ramènent à regarder avec plus d'attention la Terre qui nous porte. D'où vient cette lumière qui nous fait défaut et semble mourir en ce mois noir ? Pourquoi la terre semble morte, stérile, sèche ou au contraire soumise aux tempêtes ?
Nous aborderons donc l'histoire naturelle et les différentes ères géologiques, le règne minéral et l'improbable apparition du Vivant. Jean-Marie Pelt et Hubert Reeves nous expliqueront tout ça, à travers leurs écrits.

Cercle

Chant et musique
Lecture offerte : La lumière dans la lanterne
Travail de lecture

Leçon principale

Semaine 1
L'origine de l'univers et les ères géologiques
Lecture offerte (Pelt et Reeves),  dessin, frises (petite et géante), collages, ...

Semaine 2
Le règne minéral
Roches et jolis cailloux, notion de roche mère et l'impact de cette roche-mère sur nos paysages
La Grande Imagerie Les Minéraux, Fleurus

Semaine 3
Rotation de la Terre et cycle saisonnier, improbable Vivant et pourquoi la Bretagne vit d'eau, de terre et de feu (contes).


Leçon secondaire

Travail mathématique (manipulation, fichiers...)
Leçons 12, 13 et 14 dans Le Vocabulaire français, I. Carré

Bgg 1 Bloc 4 - Numération et calcul 1

Bloc de trois semaines : matinées assez courtes, mais travail approfondi en calcul.

Cercle

Musique (Tin Whistle)
Lecture offerte
Langue vivante (chant, comptine, ...)

Leçon principale

Contes :
Comment les Korrigans ont mis leur or au sec
Et sa variation lorraine avec l'or rouge et l'or jaune

Petite histoire des monnaies

Première semaine : révision des quatre opérations avec les dernières pages leçons  du fichier Numération et Calcul CP Les nombres de 0 à 9

Poursuite du fichier Numération et Calcul CP Les nombres de 10 à 99

Dessin de forme : ornementation des pièces de monnaie, coquillages, ...

Leçon secondaire

Lecture dans Histoire aux quatre vents
Leçons 9, 10 et 11 Vocabulaire français, I.Carre

lundi 7 août 2017

Effet de mode dans la sphère instruction en famille

Les gens. Sérieux. Arrêtez de céder aux sirènes de la facilité, de l'appréhension, de la pression, toussa et patacouffin.

La tendance de l'été est à la déclaration précoce, on a vu passer ces demandes sur les réseaux sociaux consacrés à l'IEF "Je pense envoyer ma demande dès maintenant (juillet)" "je déclare début août, je serai tranquille" "Est-ce que je peux déclarer maintenant ?"....

Purée mais les gens quoi ! Réveillez-vous !

En envoyant la déclaration d'instruction en famille le vendredi 1er septembre ou le samedi 2 août, même de votre lieu de villégiature, au lundi 4 septembre, jour de la rentrée, le courrier sera déposé sur le bureau des secrétariats de l'académie et de la mairie, et la loi sera respectée.
C'est tout.
C'est simple.
C'est pas compliqué.

Et ça ne renforce pas cette nouveauté de pré-déclaration en juin sur les intentions de scolarisation ou ief en septembre.

Respecter la loi, en suivre les directives sans fanfreluches et excès de zèle, c'est aussi stopper la croissance des embryons de dérives dans l'œuf.

Je me suis faite insulter à titre personnel et à titre collectif pour avoir lécher les bottes du MEN avec des propositions pour un meilleur encadrement de l'IEF. Mais les gens, faut arrêter de déconner là. Branchez votre cerveau. Ça serait super gentil, j'ai aussi envie de profiter de mes vacances, et de ne pas passer mon temps sur Facebook à recadrer les choses.

Un autre article sur le sujet : https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/2017/08/07/la-declaration-dief-zoom/


Tenez, pour les curieux, les nouvelles propositions du Collectif L'école est la maison et le pourquoi du comment en explorant le blog du Collectif.


samedi 29 juillet 2017

Le Bout-de-Bois : jardin forestier et terrier

Ce matin a été signé le compromis de vente de notre future parcelle. Deux objectifs dans cet acte.
En premier lieu, nous accueillir pendant environ trois ans.
En second lieu, assurer nos arrières pour l'étape suivante.

Le jardin forestier

Expérimentation pérenne...
En gros, je veux aménager notre parcelle boisée façon agroforesterie permacole, en sachant que ce qui m'intéresse ce sont les plantes tinctoriales, les arbres fruitiers et plantes à tisanes, et non le maraichage nourricier. Y'aura de la courge et du poireau, hein, parce qu'on aime ça, mais j'ai un très bon maraicher sur le petit marché du bourg, autant faire autre chose que des salades.
Ayant constaté que cette parcelle était, il y a 70 ans, un simple champ*, je n'ai pas la désagréable
sensation d'empiéter sur la forêt. Elle avait certes reconquis l'espace, mais l'humain a sa place et le jeu, c'est de profiter des clairières naturelles, de la pente, et des arbres pour aménager le bientôt nommé Bout-de-Bois.
J'ai déjà repéré 6 éclaircies du sous-bois, plus ou moins grandes, susceptibles d'accueillir des buttes en U ouvert vers le sud. La clairière la plus sèche protègera notre habitation, tandis que l'espace le plus proche de la route servira au stockage logistique pour limiter l'impact du roulage sur l'humus fragile de la forêt.

* Et encore, je vous en reparlerai, un champ pas si simple que ça.

Le Terrier

Notre maison rêvée. Enfin, le tout début. La période de transition, le temps de réflexion, de recherches, d'apprentissages.
J'ai choisi pour les trois prochaines années un habitat léger type yourte (toile+isolation) qui rentre dans la classification "tente", blocs cuisine et sanitaire extérieurs, surface inférieure à 35m2, plancher à moins de soixante centimètres du sol, sans fondation, ni dalle bétonnée. Les dépenses sont ainsi minimes pour un maximum de confort, et une réutilisation possible de chaque élément quand nous avancerons vers notre Terrier bâti. L'entretien est aussi un poste facile : 60 euro l'imperméabilisation de la toile l'été prochain, qui durera plusieurs années, le plancher ne bougera pas en trois ans, l'isolation de laine pourra être aérée chaque été en plein soleil.
C'est le chantier des trois prochains mois, car nombre de bricoles doivent être fabriquées maison pour disposer du tout-confort. 

mercredi 26 juillet 2017

La Mioche en vacances, c'est

Une désertion de la maison. Tout le hameau en profite.

Les plus jolies robes d'été roulées dans la poussière, tachées de glace, de jus de sureau, de prune, d'herbe.

Une peau de rousse qui se décide à se hâler pour enfin se protéger seule du soleil.

Les meilleurs copains tous les jours.

Faire le tri dans ses affaires, dans ses jouets.

Lire et relire.

Une sortie en reconstitution historique, une conférence sur l'archéologie du fer, un concert, la Fête du Fer.

J'ai la vague impression d'être en collocation avec ma fille, chacune a fort à faire, on se retrouve parfois pour les repas, les courses ou sortir s'amuser.


mardi 25 juillet 2017

Au bout d'un mois

Terrain : signature du compromis de vente samedi matin
Habitat : au même point, tout est réfléchi, planifié ; en attente des matières premières, après la signature du compromis
Atelier : au même point, sera déménagé dans le fourgon à l'automne seulement (en attendant, ça va tisser, la navette va voler, y'a du travail !)

Projet sur les bons rails, budget bouclé (un peu explosé au passage), pari gagné face aux quelques peureux méprisants qui m'ont prétendu la chose impossible, galère, irréaliste. hashtag datagueule
Merci à tous ceux qui m'aident, famille (papa t'es trop chouette), amis (purée vous déchirez grave), tous ceux qui m'apportent leurs encouragements et marques de confiance (c'est trop précieux).



mardi 11 juillet 2017

Déménagement énigmatique

3 gros chantiers sur le projet.

Le terrain
L'habitat
L'atelier

J'ai trouvé l'atelier. On va pouvoir l'appeler l'Atelier à roulettes. Il va être tout petit, mais quelle classe.
La réflexion autour de l'habitat a fait un pas de géant aujourd'hui, ça va être du roots tout confort.
Le terrain. Clef de voûte du rêve, et j'ai mes amis avec moi pour dénicher un quelque chose convenable.

***

Projeter un changement (pas encore trop trop) radical de mode de vie, avec la mioche, ça se construit, pour moi, autour de trois critères :
- avoir chaud
- un garde-manger bien plein
- de l'espace dehors

L'équation, avec les sous disponibles actuellement nous donne : petit habitat facilement/économiquement chauffé = espace de jardin disponible + monnaie pour la nourriture.
C'est ce dont nous avons besoin aujourd'hui. Dans 3 ou 5 ans, nos besoins auront sûrement évolué. Ce qui sera donc construit dans les 4 prochains mois doit pouvoir évoluer aussi !






lundi 3 juillet 2017

Et toi, c'est quoi tes rêves ? (2)

Pour aider la mioche à se construire malgré les conneries de son père, je lui ai offert en cadeau de fin d'année un très beau jeu de cartes des émotions, sentiments, aspects lumineux et sombres de la personnalité, ressources...

Nous l'utilisons pour mettre des mots et des explications sur ce qu'elle doit surmonter, comprendre ou entreprendre. Sa carte préférée est sans hésitation l'Amour.

En tirant une carte au hasard, je tombais sur "Perspective". Il s'agissait d'adopter un nouveau point de vue sur une situation stagnante. Ahem, j'ai fait, c'était au sujet de notre maison. J'ai d'abord reconsidéré mon projet de lit superposé pour la mioche qui serait devenu aménagement de placard en lit-cabane-sous-les-toits, puis retour au lit mezzanine devant le manque d'aération dudit placard. Mais une graine décidée à germer est pugnace.

Cette graine date de ma folle vingtaine. On avait avec des copains l'envie de se lancer sur un chantier permacole-rénovation d'une longère-herboristerie. Il s'avère que ce n'était que la naissance de ma réflexion écologique.

Le soleil et la pluie de ce mois de juin 2017 auront fini de la provoquer, cette graine, de la mettre au défi. Alors l'enveloppe s'est entrouverte, et les décisions se sont prises et enchainées. 

Aujourd'hui, bien que je ne vous exposerai pas le projet plus que nécessaire à cet état embryonnaire, je peux vous en donner 3 composantes.

On quitte notre location.
5000 euros de budget
4 mois pour tout faire

Et oui, je vais avoir besoin d'aide. J'en reçois déjà énormément, je l'appelle sans honte, je la provoque avec enthousiasme et détermination.

J'en parle pour refouler la peur, pour la reléguer au rang de combustible auxiliaire pour mon moteur. C'est vertigineux, d'être à ce point acteur, et de se rendre compte qu'on balance un certain nombre d'attaches et de boulets sentimentaux, sans aucune réaction de l'émotionnel.
Si j'ai carburé de la caboche ces derniers jours, engendrant le mouvement qui va me permettre d'accomplir mon projet, je sens maintenant le besoin de ne plus penser et de faire les premiers gestes physiques du changement, commencer à fabriquer ce qui sera notre chez nous, commencer à vider réellement la maison et non pas que sur une liste papier.



vendredi 30 juin 2017

Maman solo, ief et un boulot... Maman Barjo ?

Nan, Maman BuJo !

Il y a quelques mois, chez Gwen... "C'est quoi son truc ? Un bullet journal ?" J'ai laissé murir le concept dans mon cerveau.
Et puis régulièrement, BuJo passe en arrière plan dans mes fils d'actualités.

Et voilà j'étais prête.

Tout commence avec un très chouette agenda qui me convient dans la forme, dans l'esprit et l'esthétique.

Sauf qu'il ne mange pas mes croquis et mes listes, mes historiettes et mes brefs de tissage et mes patrons de tricot et il manque de la place pour un peu tout ce qui gravite sur notes volantes autour d'un agenda.

J'suis pas méga-girly comme meuf, les gnougnous, les franfreluches... hum.
J'ai besoin de clarté dans une page d'agenda.
J'ai besoin de simplicité. Et de nuances dans le détail, d'une certaine perfection dans une présentation simpliste.

J'en vois qui se marrent grave au fond "Après le coup de rangement par le vide dans l'atelier, elle va nous faire le coup de la mère vraiment organisée !"... Et ben ouais, il fallait que ça m'arrive un jour, et c'est tellement facile en fait.

Voici la recette à la sauce Enid :
Un beau carnet, parce que je suis mordue de papèterie sans jamais avoir une bonne excuse pour acheter quelque chose.
Un vieux stylo à bille Bic noir, merci d'avoir survécu jusque là.
Un peu de lumière, parce que l'inconvénient du concept, c'est que ça marche pas dans le noir. 

Si vous avez regardez la vidéo en anglais, alors vous savez comment ça marche. Sinon, Solange t'explique en français.

Et en vrai, c'est tout, et ça suffit à changer la donne.
J'utilise principalement des vues mensuelles et des vues quotidiennes, l'index et les pages de notes. Et ce qui est appelé en anglais "Futur log", une vue annuelle, et un aperçu de l'organisation hebdomadaire me servent pour le côté pro.







dimanche 25 juin 2017

Et toi, c'est quoi tes rêves ?

Elastosplit X Bloch



J'en ai encore tout un tas, de rêves d'enfant à réaliser, mais celui-là, ça y est c'est fait. Danser sur scène, danser sous les projecteurs, danser pour un public. Débuter une pratique amateur en danse classique à trente ans, rire des premières (et nombreuses) courbatures, savourer chaque cours, tenir bon à mi-parcours, quand c'est dur physiquement, techniquement, quand les soucis de la vie quotidienne s'immiscent dans le studio, reprendre le dessus et filer vers le gala.
Et avoir hâte de renfiler les demi-pointes à la reprise des cours, à l'automne.

jeudi 22 juin 2017

Bgg 1 Bloc 3 - Sciences naturelles

Ne frémissez pas Steineriens et Waldorfeurs ! Il ne s'agit pas ici du versant scientifique des sciences naturelles, mais de l'expérience physique et sensitive, et surtout une formidable occasion de fabriquer tout un tas de trucs qu'on trouve dans nos beaux livres des éditions Plume de Carotte.

Ce bloc de trois semaines s'organise un tantinet différemment : l'ordre des leçons est inversé, nous commencerons par le cercle, puis la leçon secondaire, pour nous laisser toute la journée si besoin sur la leçon principale. 

Cercle

Identique à la première période, soit
un temps de musique (Tin Whistle),
un temps de lecture offerte,
un temps d'entretien des réflexes mathématiques.

Leçon principale

L'air et le vent, l'arbre et la forêt.
Le conte amène la leçon de chose.
La leçon de chose amène l'objet manufacturé.
L'objet manufacturé finira ses jours dans le jardin parce qu'on a pas de place dans la maison.

Première partie :
 
Manche à air
Anémomètre
Girouette
Ballon Mongolfière
Préparation des lanternes de Samain
Préparation des lanternes de la Saint Martin

Liaison :

Observation des arbres : ils sont liés à la présence d'un air respirable. Et observons comment ils poussent : sur les collines battues, isolé, l'arbre penche, le vent dominant imprime sa marque dans le paysage.

Deuxième partie:

Recyclage et fabrication de papier
Les racines du pin
L'écorce du bouleau
Fête de la Saint Martin le 11 novembre.
Claquoir de noix et bougies dans les coquilles de noix
...

Ressources
Légendes du Soleil, de la Lune et des Étoiles : Qui a retrouvé le vent (conte de Lettonie)
Leçons de choses au cours moyen, Fernand Nathan
Jouets des 4 éléments
Jouets de plantes
Vannerie buissonnière
C'est pas sorcier
Multilivre CE2

Leçon secondaire

Lecture Histoire aux quatre vents
leçons 6, 7 et 8 Vocabulaire français, I. Carre

vendredi 16 juin 2017

Rattrapage du 8 juin : la cour des grands !
Premier tout petit livre lu en solo pour la Mioche.
Inauguration du carnet de lecture, simple collecte des livres lus, titre, auteur, éditeur, avec annotation M ou B, comme un livre de la maison ou de la bibliothèque.

Et que nous voici ce soir en vacances, pour trois mois.
Les derniers mots de la dernière dictée furent "des étoiles". Parce qu'on a des projets plein notre tête au-dessus des nuages, notre nous dans la Lune, et et... et notre prestation en danse classique dans une bonne semaine.

Du coup, voici un lien pour enrichir vos préparations pour les futurs grands qui entrent dans leur période d'instruction obligatoire : c'est chez Bienvenue chez les P'tits !

On fête ça avec le repiquage de 102 poireaux à 21h30 bien tassées, la mioche enroulée au chaud dans mon kimono fleuri à pérorer sur le bord du rang, épuisée, moi malomain. Et j'ai tant de terre dans mes baskets que je pourrais y semer des carottes ou des cottes de bettes.


lundi 12 juin 2017

Limonade de sureau

Une recette peu conventionnelle, pas de haute pétillance, mais c'est très bien comme ça.

Quatre belles ombelles de noir sureau,
La moitié d'un rond citron coupé en quatre,
Cinq ou presque cuillères à café de sucre,
Un gros demi-litre d'eau,
Un bocal pouvant contenir le tout,

Un rebord de fenêtre au Sud et cinq-sept jours de patience.

Ça fait pas beaucoup, un demi-litre de limonade... Deux grands verres.

jeudi 1 juin 2017

Pour deux, très souvent

Une patate douce
Trois patates patates de taille raisonnable
Une tête d'ail, de bel ail, de belle taille
Huile d'olive
Un fond d'eau
Des morceaux d'anis étoilé
Un soupçon de curcuma
Cardamome et gingembre en poudre
Sel
Deux à la corvée d'épluchures, et que ça swingue du coutal pour tout débiter en petits morceaux.
Le tout dans une poêle en fonte à feu moyen jusqu'à ce que ça soit cuit.

Un bon riz Basmati.



La patate douce se remplace par le frais dont on dispose (courge, oignons, haricots verts, bettes, ques sais-je), ou par d'autres patates en temps de disette.
Le principe des patates patates est que quoiqu'on mette avec, ça reste épais.
Le principe du riz c'est d'être mangé.



Entrée-fromage-dessert sont accessoires. (Chez nous c'est fruits en libre service à volonté toute la journée.)





mardi 30 mai 2017

Dernières semaines d'une belle année

Trois semaines de lecture et d'écriture ont passées. C'était visiblement longuet à la fin, l'été s'en vient, et les longues vacances l'accompagnent.

Trois semaines débutent, trois dernières semaines avant le 17 juin, anniversaire du chien. J'aimerai que ces trois semaines soient "travaillées" bien que le jardin ai besoin de nos soins, que le travail ne manque pas dans l'atelier, que les bois nous appellent en promenade...

Alors Tomaz le Korrigan est revenu. Il veillera à laisser chaque jour un court message, attendant une réponse dessinée, écrite ou bricolée. Tara ne croit pas qu'il l'ait laissé si longtemps pour parcourir le monde à la recherche d'histoires qu'il serait capable de conter ; elle ne saurait pas dire pourquoi il était absent. Mais Tomaz veut devenir conteur, et rien n'est plus têtu qu'un jeune Korrigan...




mardi 23 mai 2017

Débuter la flûte irlandaise

Je reviens sur les livrets acquis pour débuter la pratique du tin whistle, la flûte irlandaise. La question était de savoir si c'était une méthode suffisamment simple pour débuter.

30 chansons enfantines avec partitions et doigtés pour flûte irlandaise

 
et
 
30 chansons de noël celtiques avec partitions et doigtés pour flûte irlandaise


Je laisse les photos du premier livret parler pour elles-mêmes, et je répond oui à la question posée.





On trouve en fin d'ouvrage un appendice qui donnent les toutes premières notions de base pour commencer, et des conseils pour la flûte en particulier.

Irlande, Galice, Écosse, Bretagne, Angleterre, Pays de Galle, Île de Man, le second livret nous fait voyager à travers ces vertes contrées, en gaélique, en breton, en anglais...



Et maintenant, je file récurer ces petites mains crasseuses à souhait...

lundi 22 mai 2017

Bgg 1 Bloc 2 - Lettres 1

C'est un bloc de trois semaines, et je ne vous cache pas qu'il m'a donné du fil à retordre. J'avais beaucoup d'appréhension à faire de longues leçons. Mais il faut garder en tête qu'un bloc n'est rien s'il est seul. Ce bloc demandera de l'endurance et de la force de caractère, c'est sûr, mais il sera encadré par le premier bloc de dessin de forme, douce création d'habitudes de travail, et le bloc 3, où les mains fabriqueront plus que la caboche n'aura à réfléchir. L'équilibre se crée là, par l'alternance et la complémentarité des blocs.

Cercle

Identique à la période précédente, soit
un temps de musique (Tin Whistle),
un temps de lecture offerte,
un temps d'entretien des réflexes mathématiques.

Leçon principale

L'écrire-lire et la narration.
On commence par une nouvelle lecture offerte. Je lis une histoire dans Contes merveilleux des Pays de France.
Puis vient l'exercice de la narration, où Tara raconte ce qu'elle comprend du conte.
De cette narration nous glissons dans l'exercice à l'écriture cursive, en alternant entrainement au tracé des lettres, copie, dictée guidée de mots ou de courtes phrases. Ce sera aussi le moment de sortir les couleurs, et d'écrire, de dessiner avec crayons de couleurs et de cire, et de créer à l'aquarelle.
Enfin, nous poursuivrons les leçons 3, 4 et 5 du Vocabulaire français par I.Carre. Le thème en est "les métiers". Je trouve ça assez approprié puisque dans les contes et les histoires tirées du folklore, on croise toutes sortes de personnes.

Leçon secondaire

Tara poursuit ses lectures quotidiennes dans Histoires aux quatre vents. Il reste important pour moi qu'elle lise elle-même. Ça allonge la leçon, il est vrai. Mais il ne faut pas oublier qu'on sera alors au  mois d'octobre. Les écoliers seront depuis bien longtemps dans leur routine, les derniers vacanciers seront partis, les paysans aux pommes (nous aussi) et déjà en train de préparer l'hiver... C'est un bon mois pour bien travailler.
Nous chanterons pour finir, nous chanterons je ne sais quoi encore, mais nous chanterons. (Ma chienne me regarde d'un air désespéré... que dois-je comprendre ?)

dimanche 21 mai 2017

Bgg 1 - Premier bloc de dessin de forme

Je préfère insister, pour vous nouveaux lecteurs qui découvrez la mioche et son travail : nous avons durant l'année scolaire vécu un Ti Grade, une première première année en toute légèreté au rythme de l'enfant. Cette année, nous étoffons cette première année, notre curriculum est donc parfois plus approfondi plus poussé, plus avancé, qu'un curriculum de grade 1 "classique". 

C'est un bloc de deux semaines. 

Cercle

C'est l'ouverture de la journée et du temps de travail. À plein d'enfants, ça doit être drôlement marrant et porteur. À l'école publique, c'est parfois un temps de regroupement, de présentation d'une découverte, d'une chose, d'un évènement, un temps d'échange, ou encore un rituel qui enchaine des petits exercices pour automatiser certains biais cognitifs (c'est rudement pratique notamment en calcul).
Nous, on essaie plein de choses. Mais à deux, bof quoi, on cherche toujours. Le plus souvent on attaque direct la leçon principale sur une élucubration maternelle improvisée (et c'est très drôle). 

Mais y'a du contenu cette année. Et pour assurer à la mioche ses deux tiers de journée de liberté (ce pourquoi j'ai choisi l'instruction en famille), il nous faut réussir à utiliser ce temps du cercle parce qu'il ne compte pas pour des prunes !

Après une visite aux poules et une courte échappée dans la campagne, une tisane et un grignotage, nous commencerons par la flûte, l'irlandais Tin Whistle, avec le livret 30 chansons enfantines avec partitions et doigtés pour flûte irlandaise.

Dans un deuxième temps, une lecture offerte : un choix qui va peut-être en déconcerter plus d'un, puisque T. et moi ne sommes pas chrétiennes, mais nous découvrirons La Bible en 365 histoires. Les raisons ? Je ne sais pas où caser ça autre part, T. vit en Bretagne, terre d'églises, de chapelles, de calvaires et de Troménie, et un peu plus de culture est toujours une bonne chose.

Enfin, le troisième volet. On pourrait le nommer le "volet mobile", puisqu'il va changer au cours des mois, en fonction des blocs. Comme le premier bloc de calcul n'arrive qu'à la neuvième semaine après la rentrée, je vais placer nos révisions mathématiques dans le temps du cercle : calcul mental, comptines, petits problèmes, logique et cogitologie... largement de quoi jouer. (Oui, cette enfant me réveille à minuit pour me dire qu'elle aime le calcul. Alors, le terme est approprié : jouer. Sans pour autant que ça soit "ludique". T., elle n'aime pas vraiment le "ludique" dans le scolaire.)

Leçon principale 

À 6 ans et demi, et déjà quelques formes derrière elle, ce seront des leçons avec un format "bout d'histoire, bout de conte + présentation de la forme + dessin".

J1 Flèche et empennage
J2 Les cornes du Bélier et le museau du chien
J3 L'hameçon et le miroir
J4 Ronde à deux
J5 Jeunes feuilles
J6 L'infini

J7 Les 4 boucles du cercle
J8 L'Esse du bouclier de la Teulu
J9 L'Esse du bouclier de la Teulu
J10 Bras galactiques
J11 Au cœur du tourbillon (reprise J7+J10)
J12 Figure qui va pourvoir nous amener au Lauburu basque et à la svastika (et la mioche est déjà au courant pour Hitler, pas de commentaires là-dessus).

 Illustration pourrie de mes notes croquées, et surtout pas dans l'ordre ! Agrandir l'image pour repérer les numéros.

Ça fait beaucoup de figures. Mais nous ne sommes clairement pas obligées d'en venir à bout. On a juste du rab sous le coude pour que je ne me retrouve pas à improviser une suite illogique. Je ne prépare pas mes histoires 4 mois à l'avance.

Leçon secondaire

On reprend tout doucement le rituel de lecture. Il me semble important, pour un lecteur débutant, que chaque jour lui apporte un nouveau texte, suite d'hier ou début de demain. Le premier texte d'Histoires aux quatre vents est une lecture très simple et joyeuse. "As-tu vu un chou / sur un coussin ? / Non, mais j'ai vu un chou / dans mon jardin. [...]"

La copie est très importante au grade 2. Nous allons commencer pendant ce Bon gros grade 1 avec un manuel (très) ancien de cp en 1911 : Vocabulaire français par I. Carre. Une page par semaine, au fil des jours.


Fin des travaux formels pour la journée, il est 11h ou 11h et demi.

***
La journée se passe.
***

Lecture du soir

C'est le moment où je jette mes dernières forces dans la lecture à voix haute d'une dernière histoire.

samedi 20 mai 2017

Le fortin du bon sens V11 : Ignares et grandes gueules

La pédagogie Steiner n'est pas un mouvement sectaire. Même la Mivilude l'a dit. Ce que la Mivilude a dit, c'est que certaines écoles sont à surveiller, TOUT COMME l'Éducation nationale évalue et surveille ses fonctionnaires et ses équipes, TOUT COMME on trouve des écoles privées sous contrat et hors contrat pourries et de fantastiques lieux de vie, TOUT COMME on trouve de tout en IEF.

Ce n'est pas la pédagogie qui fait la secte mais encore une fois l'homme qui s'en sert. Tout repose sur l'homme d'aujourd'hui. S'il a un grain, vous lui mettez n'importe quelle idée dans la main, et il va la pervertir.

On peut mettre en œuvre une pédagogie avec libre-arbitre et raison, c'est d'ailleurs la seule façon de bien faire, sinon c'est le bide assuré.

Dans la pédagogie Steiner, tout doit se réinventer en fonction de l'histoire locale, et du temps local. Nous vivons au XXIe siècle, pendant une crise climatique et migratoire majeure. Le môme n'a pas besoin de fanfreluches. Il a besoin d'un kit de survie fondamental, d'idéaux humanitaires et d'un sens pratique hors pair. Il a besoin d'apprendre que l'art meure avec l'humanité, il a besoin de comprendre les origines du merdier actuel, et il a besoin que ses capacités créatives soient préservées.
La pédagogie Steiner est, quoiqu'en disent les ignorants, un des moyens possibles pour réaliser tout ça.
Et comme tous les moyens, on peut choisir comment l'utiliser au mieux.

Peut-être que Steiner avait un pet' au casque. Mais on peut aussi se servir de son propre cerveau pour réfléchir.

vendredi 19 mai 2017

Quand la mère planche toujours


Comment est-ce que je fais pour construire un curriculum d'inspiration Steiner ?

Préalable : observer son enfant, forces, faiblesses, caractères, maturités, passions, engagements...

1. Lister ce qui se fait dans les curriculum en libre accès, sur les forums, les listes, les groupes Facebook ; et lister ce qu'on aimerait faire (sans retenue).
2. Flâner dans les bouquins et sur Pinterest, prendre des notes.
3. Se munir d'un calendrier, de ses notes, et faire le tri pour extraire un certain nombre de blocs. Pour l'instant, ne définir que les titres des blocs*.

4. Laisser mijoter. Ce qui implique de ne pas s'y prendre deux semaines avant pour préparer son fil d'Ariane. Collecter, trier, laver, carder, filer, et puis après tisser, cela prend du temps. Et c'est normal.
Glisser des notes sous les gros titres, au fur et à mesure qu'elles se présentent, qu'elles se précisent.

5. (mon étape actuelle) Saisir un bloc à bras le corps, l'enfouir sous un monceau de titres, de références, bien secouer, beaucoup réfléchir à la pertinence, la nécessité, la cohérence des choses. Remplir les semaines, et prévoir un plan B.

6. Répéter 5 pour chaque bloc. C'est le tissage d'une belle année.

7. Profiter de vraies vacances avant de commencer.

Au départ, la première année, le tissage est fait d'un gros fil de chaine, d'une trame épaisse (et moelleuse). C'est chaud, doux, confortable.
Les années passeront, le fil s'affinera, la préparation en deviendra plus longue et minutieuse. Et c'est normal aussi.

* cf : Quoi qu'est un bloc ?

jeudi 18 mai 2017

Quoi qu'est un "bloc" ?

Avec la mioche, nous travaillons par bloc (et en plus, on aime ça).

Je vais vous laisser faire vos propres recherches quant à la définition officielle d'un "bloc" dans la pédagogie Steiner.


Tel que je l'entend et le met en œuvre chez nous :

Un bloc, c'est une exploration d'une discipline ou d'une thématique qui sollicite tous les sens et toutes les intelligences.

Un bloc, c'est la mise en avant d'un savoir fondamental avec tous les autres en toile de fond. Et donc, ce n'est pas l'extraction d'une connaissance par rapport aux autres.

Un bloc, c'est une période d'étude. On définit une durée, une, deux, trois, quatre, cinq, six  semaines. La durée de cette période s'inscrit dans une année de blocs.

 

Et pis c'est tout.


mercredi 17 mai 2017

L'enfant modeste

En m'en allant flâner au bois
j'en ai rencontré des hâbleurs,
des raconte-n'importe-quoi,
des qui-se-croient, des grands menteurs.

En m'en allant courir au bois
j'ai rencontré un roseau creux
qui se prenait pour un hautbois
et jouait des airs de pas-de-deux.

Claude Roy



Troisième poésie de l'année, choisie par la mioche. 

samedi 6 mai 2017

Vannerie buissonière


de Babeth Ollivier



Ce livre est gros et beau.

Préfacé par Louis Espinassous, il présente quatre grandes parties : descriptions de plus d'une douzaine de plantes utiles, la préparation du matériau, les techniques et occupant plus de la moitié de l'ouvrage, des fiches activités.

Chaque description de plante commence par des citations suivie d'une page botanique, se poursuit par l'utilisation en vannerie et s'agrémente de notes, d'astuces, de conseils, ça déborde parfois sur la musique, l'ethnobotanique s'en mêle et tout ça sans s'emmêler les pinceaux parce qu'arrive la seconde partie.

Comme la lainière prépare sa fibre, le vannier des chemins creux va préparer la sienne. Des gestes simples mais essentiels dont la nécessité est ici expliquée. C'est un peu la face cachée et oubliée de l'artisanat, bien préparer facilite toujours la suite, apprendre comment on fait. En une dizaine de page, quelques tressages de base sont décrits, pas à pas. Arrive alors le catalogue des jolies choses à faire, dis, par quoi on commence ?

35 réalisations sont proposées, en jonc, en noisetier, en troène, clématite, épicéa, bouleau, massette, iris... Des bons conseils pour la simple couronne au panier sur arceau, ces "Tressages simples des bords des chemins pour petits et grands" nous ont d'emblée séduites par leur diversité : petits jeux, décorations, objets fonctionnels... 






 



On n'a pas fini de nous voir, un couteau à la main, assises dans la poussière des chemins, tordant et triturant bouts de saule et ronces égriffées...
 
 
 
 
 
"Babeth Olivier est née dans une famille de vanniers. Petite, elle a vu son père tresser l’osier, avant que celui-ci ne l’initie à ses premiers tressages sur croisée. Elle a découvert la vannerie sauvage dans les Pyrénées. Jeune éducatrice à l’environnement, cherchant à intégrer la vannerie à ses
animations, elle s’est alors souvenue des jouets buissonniers qu’elle avait réalisés enfant. La passion était là, intacte. Depuis lors, elle n’a eu de cesse de collecter les savoirs vanniers buissonniers, pour nous les retransmettre dans ce bel ouvrage."

105 par 148


Bulletintamarre !

jeudi 4 mai 2017

Artothèque 1 : collectionner les couleurs

De l'art, de l'art, de l'art, comme langage de tous les jours, comme cadeau, de l'art en couleurs chez nous, tout le temps de l'enfance, le noir et le blanc marqueront l'étape suivante.

En rade de peinture, des crayons trop disparates d'une qualité inégale, des petits bâtons de cire aux couleurs décevantes, ça va pour les années maternelles en fait. L'aquarelle était de qualité étude tout de même, faut pas déconner, les couleurs gouache du SprU sont juste laides. Le papier était Canson, mais nous avions envie de changer, de voir grand. Enfin, il fallait faire quelque chose pour que la belle saison se vive en couleurs !

Emplettes artistiques du jour :


12 crayons de couleur Lyra...
(image reprise du site Mercurius)

16 crayons de cire couleurs assorties avec noir & blanc...

(image reprise du site Mercurius)

16 blocs de cire...

(image reprise du site Mercurius)
(Avec un code de réduction en cadeau de bienvenue pour cette première commande, ça couvre un peu plus que les frais de port.)



Bloc papier multi-techniques 160g/m² N°5 Gerstaecker - 42x59,4cm (A2) - 40 feuilles 

coffret Lukas Studio Box 

Pinceau scolaire gouache et aquarelle - Taille 1 - Ø 1mm  (2, 4, 6, 8 et 10)

Argile scolaire rouge - 10 kg - Rouge


Et hier, premier cadeau chez Les Trésors de Loulette, la boutique de jouets, un Pays des Jouets rêvé, à Plélan-le-Grand, un cadeau attendu depuis des années par la Mioche, sa propre palette de maquillage Djeco (sans paraben, sans parfum), 6 couleurs, un pinceau, une éponge...



Oh, elle ne l'a pas attendu pour pratiquer assidument le body painting à grand renfort de feutres et de gouache, d'argile, de pigments et de plantes, mais bon, 6 ans, 6 couleurs KiBrill pour briller sur scène fin juin, lors du gala de danse classique. S'il en reste sur la palette...