jeudi 22 septembre 2016

Forum Collectif L'École est la Maison

Le Collectif L'École est la Maison se dote d'un forum, outil particulièrement efficace pour le partage des ressources et le travail collectif.




L'accès est réservé aux membres du collectif, tout comme le groupe Facebook du même nom, et l'adhésion à L'École est la Maison se fait en envoyant en premier lieu un mail à lecoleestlamaison@gmail.com .


Le Collectif L'Ecole est la Maison regroupe des personnes qui ont une expérience de l'instruction formelle sous quel qu'aspect que ce soit : instruction en famille (IEF), cours par correspondance (CPC), scolaires, enseignants, soutien scolaire etc... Nous pensons en effet que nous pouvons nous enrichir de nos différences.
Les porte-paroles du collectif l'Ecole est la Maison ont une longue expérience de l'instruction formelle en famille à titre personnel.

Le Collectif L'Ecole est la Maison a pour volonté
  • de communiquer et d'informer sur l'instruction formelle en famille
  • d'être force de proposition pour un juste encadrement de l'Instruction En Famille (IEF)
  • de relayer et de diffuser tout ce qui a trait à l'instruction en famille et tout particulièrement à l'instruction formelle en famille
  • de militer et d'agir pour des relations pacifiées et constructives avec l'Education Nationale, seule voie possible, selon nous pour un IEF durable.
  • Le Collectif L'Ecole est la Maison est autonome.
  • Il ne dépend d'aucune association, d'aucun parti politique. Ses membres sont tous bénévoles. Si frais de fonctionnement il doit y avoir, ils seront assurés par des dons exclusivement.

Le Collectif l'Ecole est la Maison est attaché à sa liberté de penser et de parole. Il est apolitique et non-confessionnel.

mardi 20 septembre 2016

Après-demain, l'automne.

- Ma chérie, je vois que tu zones et que tu es chagrin.
- Oui, je suis fatiguée.
- Souhaites-tu reprendre les leçons demain plutôt que vendredi ?
- Oui !
- Alors demain nous fêterons le dernier jour de l'été, et jeudi le premier jour de l'automne.
- Oh oui !

Trois longs mois de grandes vacances, à papillonner et butiner dans la douceur estivale.

Une saison pour explorer, pour vivre le plein été.

Et maintenant, sentir qu'il est temps de se poser, un temps, de revenir à ce qui avait été laissé, de redécouvrir ce qui n'a pas vraiment été oublié, de tâtonner dans ce qui est encore inconnu, jusqu'aux prochaines vacances.

Quand il y a un doute, il n'y a pas de doute.

Je ne publierai pas ici mon Fortin du bon sens VI intitulé "la lutte" tout frais d'hier. Je vais balancer ce brouillon acide, le réécrire, mais pas avant de vous en offrir tout de même un extrait :
Rentrée 2016 : l'informel et l'autonome ont la cote auprès les médias grand public. Mais bordel quelle image de l'IEF en France ! Mièvre, tronquée, amputée de toutes ces familles qui vivent l'instruction formelle, ou même de celles qui se réinventent tout au long de la croissance de l'enfant !
Pourquoi répondre à ce besoin de sulfure consommable et immédiate qu'ont les journaux d'aujourd'hui ? Y a-t-il vraiment des unschoolers qui pensent que ces parutions contribuent à leur liberté, ou même, pour ceux qui restent ouverts d'esprit, au respect de l'ensemble des enfants non-scolarisés ? Aucun d'eux pour percuter que ce sont les documentaires longs, les livres, les articles construits dans une presse spécialisée, sur nos blogs, les conférences qui permettent réellement de faire passer un message complet, et non pas ces interviews à la petite semaine dans des bulletins trop généralistes pour être pertinents ?
[...]
J'aimerai qu'on m'explique pourquoi aujourd'hui, quand je parle IEF avec quelqu'un, je dois avant tout lutter contre les clichés d'une lecture tardive, de la tarte aux pommes fractionnée ou de l'avion en papier géométrique ? Peut-être parce que c'est ça qu'on obtient, quand on raconte de la merde dans les micros.


Un questionnement semblable et les réponses (si vous aussi avez pondu un billet sur le thème, lâchez-vous dans les com' !) :
 http://la-mere-poule.blogspot.fr/2016/09/les-apprentissages-concrets-sont-la.html
 https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/2016/09/21/les-fractions-et-la-cuisine-stop-a-lamalgame-ridicule/



samedi 17 septembre 2016

Déjà la mi-septembre ?

Enfin, "déjà"... façon de parler.

Cet été fut particulier, pour une fois, je n'ai pas plongé dans mon terrier pour une retraite estivale. Alors, non, je n'ai pas blogué, et je ne fus que très faiblement présente sur les réseaux sociaux (hormis un forum de jeu de rôle que nous avions à reconstruire après un schisme entre responsables).

Cet été fut particulier, j'ai eu trente ans, et c'est juste trop cool, j'ai eu des cadeaux merveilleux, gâtée pourrie.

L'été tire maintenant sur sa fin, et c'est un mois de septembre particulier, puisque nous ferons la rentrée de notre école à la maison le 23 septembre. Et je proclame haut et fort ces mots "rentrée" et "école à la maison", car cet été tout particulièrement, j'ai trouvé le milieu "unschool" particulièrement irresponsable, violent, voir malveillant envers les autres courants IEF. Alors je le dis bien haut et fort, je me désolidarise de tout ce fatras à la sauce libertaire, merde à la fin. Cette bouillabaisse imbuvable qu'on nous ressert jusqu'à plus soif, ras la couenne. Je suis convaincue et je vis cette aventure qu'est la non-scolarisation de l'éducation et l'instruction de ma fille. Mais je n'oublie pas que nous sommes des pions, des tous petits pions, de minuscules pions sur un échiquier politique déconnecté de la Pachamama.

Je n'oublie pas que le plus important n'est pas mon enfant, mais la transmission des exploits cognitifs réalisés par des milliards d'humanoïdes avant nous. Mon enfant n'est qu'un jalon, un relais, un tout petit pion. Ce petit pion est le centre de MON monde, mais nous vivons dans LE monde. L'égocentrisme n'est plus une option, la simple survie de la planète - notre unique vaisseau Terre - est menacée par les plus perverses dérives de la pensée humaine, et les hommes ont besoin de techniciens, d'ingénieurs, de paysans connectés à leur terre et entre eux, pas d'ignorants nombrilistes.

La génération qui vient (et la suivante et toutes celles qui auront à réparer et réinventer le monde) a besoin de très bons généralistes, elle va devoir développer le concept de résilience à l'extrême. Elle va devoir apprendre tout le savoir actuel, pour comprendre toutes les exactions commise par l'homme, et en plus utiliser son potentiel créatif pour surmonter cette crise à l'échelle d'un astre. Double charge de travail, pas de bol.


jeudi 21 juillet 2016

Le Village de l'an mil fête ses 30 ans

Un boulet, moi ? Naaaaaaan. Vous prévenir une journée à l'avance d'un week end d'animation pour fêter les 30 ans du Village de l'an Mil à Melrand...ça ne me ressemble pourtant pas. Hein ? On me souffle à l'oreillette que je préviens toujours à la dernière minute ? Sottise et racontar !


Venez quand même à notre rencontre ! 


Letavia et Milites Pagenses réunis, que du bon !

Le fortin du bon sens V - la résilience, plus ou moins

C'est un titre de brouillon que je traine depuis le premier fortin, reculant l'échéance, par timidité de m'attaquer à ce gros morceau, par peur de gâcher un billet si important pour moi. Pourtant la résilience, c'est chaque jour qui passe. C'est chaque savoir-faire acquis qui fait de moi une bonne personne, une personne autonome, capable, généraliste. La résilience, c'est aussi les capacités spécialisées que je possède et que je met à la disposition de mon prochain, qui m'apporte à son tour son savoir de spécialiste. Et demain, lui et moi aurons gagné en résilience par cet échange de savoir-faire, et nous irons trouver un troisième larron parce que la survie d'un groupe d'êtres humains dépend de cela, de sa résilience. 

J'ai évoqué dans un commentaire sur le blog des Chroniques du Poulailler la mémoire du peuple. J'ai pu dire que cette mémoire se lègue par une diversité de moyens à préserver. Qu'est ce que c'est pour moi la mémoire d'un peuple ? Tout d'abord ce n'est pas quelque chose de fini. Chaque jour enrichit cette mémoire. Et puis, cette mémoire c'est le savoir-faire, le savoir-faire sans énergie autre que la force de l'homme, le savoir-faire technologique de l'homme qui utilise les forces de la nature pour son travail. Ce sont les connaissances, les découvertes, les inventions. Ce sont aussi les erreurs, les horreurs que l'être humain a pu perpétrer. J'ai pu dire que cette mémoire, transmise à nos enfants, augmente la résilience de tous.

(Système) Capacité à absorber une perturbation, à se réorganiser, et à continuer de fonctionner de la même manière qu’avant.  *

Je me pose cependant une question. Quels sont les modes d'instruction en famille les plus résilients, aujourd'hui, en France ?

(Psychologie) Résistance psychique face aux aléas de la vie. *

 La perturbation des systèmes "famille IEF" qui a lieu aujourd'hui est une épreuve pour tous. Soyons forts, soyons résilients, inventons, adaptons nous, chacun à notre manière, et partageons ces manières, ces moyens, pour que tous y gagnent.

Je pensais clore là-dessus. Et puis me revient un commentaire de ce matin. Partir perdant c'est perdre. Pour répondre, je vais piquer un des gimmicks favoris des gens de Vie sauvage et survie, un de mes favoris aussi. Toujours tricher, toujours gagner.


* https://fr.wiktionary.org/wiki/r%C3%A9silience 





mardi 19 juillet 2016

Collectif L'École est la Maison




[...]Il existe deux courants principaux en IEF : les unschoolers -que nous appellerons également informels- qui s’appuient sur les apprentissages autonomes et autogérés ; les formels  qui privilégient une approche de transmission structurée. Notre collectif « L’école est la maison » regroupe des familles aux apprentissages formels.

Formel vient du latin formalis « qui a la forme de ». Par conséquent l'apprentissage formel est   déterminé. L’instruction formelle suppose donc un enseignement structuré sur la base de la transmission. Nous considérons celle-ci comme une émancipation qui permet aux enfants d’être outillés afin d’accéder plus facilement aux savoirs et ainsi être en mesure de développer une autonomie et la liberté.

Pour autant, nos enfants ne sont pas vissés sur une chaise toute la journée ! Les apprentissages se font dans la bienveillance et tiennent compte de leurs capacités, de leurs intérêts et de leur rythme. Ils s’appuient sur des méthodes variées qui évitent la fatigue de l’enfant à laquelle nous demeurons attentifs.

Nous osons leur offrir une diversité de champs d’intérêts partant du postulat qu’on ne peut pas développer d’intérêt intrinsèque pour ce que l’on ignore. Plus vastes sont les connaissances, plus grandes sont les possibilités d’apprendre et de s’ouvrir.

L’enfant vit dans l’instant présent. Il ne connait pas les conséquences de ses actions pour l’avenir : c’est pourquoi nous nous situons au-delà de son unique motivation intrinsèque pour guider ses apprentissages. Comme adulte responsable, nous pensons qu’il est de notre ressort de l’aider à acquérir les fondamentaux, même ceux pour lesquels il démontre moins d’intérêt, afin de garder toutes les portes ouvertes lorsque sera venu le moment pour lui de choisir son orientation.[...]

Le Collectif L'Ecole est la Maison regroupe des personnes qui ont une expérience de l'instruction formelle sous quel qu'aspect que ce soit : instruction en famille (IEF), cours par correspondance (CPC), scolaires, enseignants, soutien scolaire etc... Nous pensons en effet que nous pouvons nous enrichir de nos différences.
Les porte-paroles du collectif l'Ecole est la Maison ont une longue expérience de l'instruction formelle en famille à titre personnel.

Le Collectif L'Ecole est la Maison a pour volonté

  • de communiquer et d'informer sur l'instruction formelle en famille
  • d'être force de proposition pour un juste encadrement de l'Instruction En Famille (IEF)
  • de relayer et de diffuser tout ce qui a trait à l'instruction en famille et tout particulièrement à l'instruction formelle en famille
  • de militer et d'agir pour des relations pacifiées et constructives avec l'Education Nationale, seule voie possible, selon nous pour un IEF durable.
Le Collectif L'Ecole est la Maison est autonome.
Il ne dépend d'aucune association, d'aucun parti politique. Ses membres sont tous bénévoles. Si frais de fonctionnement il doit y avoir, ils seront assurés par des dons exclusivement.

Le Collectif l'Ecole est la Maison est attaché à sa liberté de penser et de parole. Il est apolitique et non-confessionnel.

samedi 16 juillet 2016

L'histoire d'un été - première partie

La côte nord avec Grand-père
Photographie Grand-père
Photographie Grand-père

Mes bébés sous lampe
(enfin ceux des copains que j'ai couvés 10 jours et que je nourris)
(et il sont huit, trouvez les deux qui se font marcher dessus)
(et ils sont crados, et feront tout pour rester sur le journal sale quand tu glisses le propre à la place)



La robe blanche
(pour archive)




mercredi 13 juillet 2016

Teigneuse petite cuiller II

Flylady v2.0 à la mode Gwen sauce (pimentée) Enid, les images qui parleront d'elles-mêmes.



Une semaine après...

Ce matin
(Et encore le carton au milieu, c'est la poubelle recyclage qui a émigré après la photo.)

Et en cette fin d'après-midi...


(Machine à tricoter fixée sur un bâti de métier à tisser et métier à tisser, pour les curieux)
(et non, ce n'est pas un hotspot sous la machine à tricoter, ce sont les accessoires.)


Que je vous rassure, le reste de la maison était tout du long à peu de choses près comme ça, hein, quand je dis que je n'avais qu'un problème mais un gros....


lundi 11 juillet 2016

De retour

Elle est revenue toute fraîche de ses vacances avec Grand-père.

Sa chienne la colle, bousculant, reniflant, léchouillant, heureuse de retrouver sa petite patronne.

La maison résonne à nouveau de son babil incessant, le jardin de ses expériences aquatiques, le coin jeux de ses amusements.




Le fortin du bon sens IV - les pavés dans la mare de l'IEF

Qu'il est difficile à tenir, ce fortin, quand on l'assaille avec force de loi(s).

Les veilleurs se regardent en chien de fusil, incapables de s'accorder sur les armes à brandir, les jeteurs de ponts en balancent les pavés, les nuages noirs de l'orage pèsent un tel poids que des parasites vrombissant viennent nourrir l'exaspération de tous.

Est-on obligé de tomber d'accord ? D'être unis comme un seul alors que nous sommes multiples ? Ne peut-on pas considérer ça comme un atout, devant l'échec des premières salves des premiers veilleurs, devant le temps qui joue à la fois pour et contre nous, d'avoir un filet à lancer pour nous repêcher à la fin août si les actions associatives n'aboutissent pas ? N'est ce pas un atout d'avoir un filet perfectible, et qui puisse aussi se ravauder, dans un langage que les Bousillators EN2016 d'en face puisse comprendre ?

Vous la voulez, ma liste utopique à moi ?

1. Déclaration annuelle facultive à l'EN, à la mairie et à la CAF. Mais si déclaration il y a alors allocation de rentrée scolaire il y a aussi. Donnant-donnant. Augmentation de l'allocation de rentrée scolaire. Ouais. Parce que s'engager volontairement à être inspecter, s'engager officiellement avec cachet de la poste faisant foi, ça demande des couilles.

2. En cas de déclaration, inspection annuelle EN et mairie. La déclaration engage jusqu'à l'inspection de l'EN (la seconde inspection le cas échéant).

3. En cas de déclaration, une seule signature d'un responsable légal. EN et IEF à égalité, merde quoi. Et si marasme familiale il y a, on claque des thunes dans la médiation, ça vaut le coût.

4. En cas de déclaration, plusieurs dates d'inspection proposées au plus tard un mois avant. En cas de déclaration, négociation du lieu d'inspection (domicile, locaux, autres lieux plus neutres, etc... l'imagination n'est pas interdite en France.) dans le plus grand intérêt de l'enfant. Possibilité de demander un autre ien à ce moment là si aucun terrain d'entente n'est possible. (Si pas de terrain d'entente possible avec un second inspecteur, remboursement de l'ars = liberté pédagogique préservée, et équité préservée entre EN, CAF et famille).

5. En cas de déclaration, charge aux familles prévenir une quinzaine à l'avance l'inspecteur sur quoi il va tomber. Histoire qu'il puisse refiler le bébé à un autre ien si le clash s'annonce inévitable. Oui, il serait aussi permis et recommandé à un inspecteur (anti-unschool par exemple, m'enfin, avec la déclaration facultative, le problème se résous en grande partie) de se désister pour préserver la paix des familles. 

6. Modalités de l'inspection négociées à l'avance à partir d'un dossier pédagogique ou bien déroulement type entretien/présentation-tests. Tout le monde sait ce qu'il a à faire le jour J. Une inspection à trois acteurs, le parent, l'inspecteur et l'enfant. Pas de pseudo conseillère pédagogique. Un inspecteur est assez grand pour se démerder, c'est son job.

7. Une inspection ne peut aboutir à une injonction de scolarisation en établissement. Si l'enfant est en danger, maltraitance etc, y'a des services sociaux pour ça. En cas de doutes concernant l'instruction, 2nd contrôle, et si doutes toujours, obligation de déclaration de l'ief l'année suivante (charge aux parents de mener leur propre réflexion tout en préservant leur liberté pédagogique). Les parents peuvent toujours choisir de scolariser leur enfant dans un établissement (public ou prive sous/hors contrat). La liberté d'instruire et la responsabilité incombent aux parents. S'ils laissent leur enfant devenir un connard de la pire espèce, ils le regretteront et le paieront de toute manière lorsqu'ils seront vieux et incontinents par la négligence dont leur môme fera preuve envers eux. Laissons la nature rendre les coups de bâton. 

8. En cas de déclaration, des aides à l'accès aux professionnels pour les enfants aux besoins spécifiques (dys, TDA, etc...). 




Ouais, hein, c'est bien loin des propositions de Laurence des Chroniques du Poulailler que je soutiens dans la situation actuelle.
Et alors ?
Est-ce que pour autant je dois porter des oeillères pour ne pas voir dans quelle mare vaseuse l'ief a été jetée par une Éducation nationale pourrissante ?
On ne sort pas des sables mouvants en sautant d'un bond hors de la fange. S'agiter frénétiquement ne fait qu'accélérer l'enlisement. D'abord, on respire doucement, on s'allonge de tout son long sur toute la surface, et on progresse lentement pour sortir ses jambes de là, et puis tout aussi doucement pour regagner la terre ferme et la liberté.

jeudi 7 juillet 2016

Teigneuse petite cuillère

Gwen et moi avons un point commun. Notre passé de bordéliques indécrottables. Et puis, et puis, encore inconnues l'une pour l'autre, nous nous sommes emparées du cure-pied à poney pour remédier à cet état des choses, chacune à notre manière.

Et comme elle, je peux dire aujourd'hui : les habitudes ménagères me donnent le temps d'être libre de réaliser tous mes projets.
Je peux m'installer à même le sol pour décalquer un patron de couture sans avoir à ranger quoique ce soit. OK, avec deux chiennes dont une aux poils mi-longs, il me faut passer un PETIT coup de balai avant. Mais ça, c'est normal, la contrepartie d'avoir deux chéries d'amour canin, non ?
Je peux quitter la baraque en coup de vent pour trois mois, la vaisselle ne risque pas de moisir dans l'évier, vu qu'elle est propre, et pire, elle ne risque pas de prendre la poussière, puisqu'elle est rangée.
Je peux même recevoir la visite du maire ou de l'inspection de l'académie au pied levé en l'état des choses, leur servir un café à la table de la cuisine sans les miettes, ils peuvent emprunter les toilettes sans honte (ok, là, y'a la bassine de lessive dans le passage, mais mes aménagements sanitaires ne sont pas un modèle d'ergonomie non plus).
Aujourd'hui, chez nous, c'est très vivable, souvent rangé et parfois bien propre (comprendre de temps à autre en chantier et souvent poussiéreux, chiennes, vaches et tracteurs en cause). Mais, il y a toujours une pièce qui chie dans la colle (mon atelier forcément), un encombrement monstrueux sur le pallier et une gestion des placards pas franchement optimale.

Aussi, quand Gwen lance son Flylady 2.0, j'y vois l'occasion de mettre un bon coup de cravache dans mon ménage, et d'enfin attaquer mon Hellspot, mon cauchemar, mon boulet. Et ce, sans sacrifier mes petites routines ménagères établies et maintenant aussi naturelles que ma tasse de café matinale.

J'adore sa comparaison avec la petite cuillère. Aussi, moi qui ne suis pas une FlyLady, je revendique mon état de petite cuillère. Et teigneuse par-dessus le marché.

Hellspot, tu trépasseras, foi de couvert à dessert !

mercredi 6 juillet 2016

Législation IEF ou le marasme ambiant

Oui il est inadmissible qu'un gouvernement se sente obligé de règlementer et le Parlement de légiférer dans l'urgence, alors que prendre un an ou deux serait NÉCESSAIRE pour mener une consultation auprès de la population concernée, avant de prendre quelque décision que ce soit.
Oui il est inadmissible qu'un vote à l'Assemblée se déroule avec 49 députés sur 577.
Oui il est inadmissible que la ministre concernée ne soit pas présente lors de ce vote.
Oui il est inadmissible que ce même ministère n'écoute pas les revendications de ses propres ouailles, inadmissibles qu'une pression énorme soit mise sur les petits instit' et les petits profs, inadmissible qu'ils soient obligés d'enseigner de la merde aux mômes.
Oui c'est le foutoir, c'est révoltant, c'est absurde. 

MAIS ce n'est pas sans concession que nous sortirons de cette situation absurde !

Une fois la peur de la proposition de loi de M. Ciotti maîtrisée, j'ai longuement cogité. Remâché. Ruminé même.

Je vous copie-colle un commentaire que j'ai écrit hier :

"J'ai toujours le derrière entre deux chaises en réalité. Mon côté punk qui prône l'autodétermination de chacun, et mon côté grégaire qui recherche le compromis pour une plus grande résilience communautaire (qui passe par l'instruction et l'éducation de chacun + les capacités propres qui préservent/enrichissent les savoirs-faire et la culture) (c'est limite politique ce que je dis, non ?).
Proposer un texte qui encadre et l'EN et les familles me parait la chose à faire dans le marasme ambiant et la précipitation ministérielle, mais il est urgent que l'EN se réforme en elle-même pour survivre à long terme. Quelqu'un aurait une carte Joker ?"

C'est pourquoi je vous encourage aujourd'hui à soutenir Laurence dans sa démarche :

http://la-mere-poule.blogspot.fr/2016/07/mes-propositions-pour-faire-evoluer-lief.html

Je ne crois pas que ces propositions posent en quoi que ce soit des restrictions aux familles ief. Il est demandé que l'EN tienne compte des choix des familles de façon SYSTÉMATIQUE. Il y est EXPLICITEMENT écrit que les familles ont une obligation de moyens et non de résultat. EXPLICITEMENT, ça veut dire qu'aucun test ne peut être éliminatoire, que l'inspecteur ne peut pas décider d'une rescolarisation UNIQUEMENT sur la base d'un couillon de test.

Je ne suis pas entièrement d'accord avec tout, notez bien. Il y a un point que je nuancerai, le cas des parents divorcés. Un médiateur pourrait intervenir en cas de désaccord, de façon systématique là aussi. Mais c'est un point de détail, puisqu'aujourd'hui, il me semble que lorsqu'un des deux parents refuse l'ief, c'est établissement scolaire cash. Laurence ne ferme donc pas la porte à mon idée de médiation dans sa proposition telle qu'elle est.



Une seule brosse à dents dans le gobelet

Les jours sont longs et courts. Longs, le rire de Tara, ses chants, ses danses, ses constructions, se promènent quelque part sur la côte nord de la Bretagne, sur le sentier côtier et les campings abrités. Courts, la maison se fait toiletter, alléger, pomponner, les animaux domestiques réclament (et obtiennent) toute l'attention qui leur est due, pas de repos pour les parents IEF cette année, le jardin à observer, le corps et l'esprit à reposer.

Les jours sont longs et courts, la lumière pointe tôt, le soleil s'endort tard, mais le temps file, pourtant on doit prendre le temps de bien faire les choses. Les jours sont longs et courts, les fils et les métiers dans l'atelier s'impatientent, mais chaque chose en son temps.

mardi 5 juillet 2016

Un an de blog - le tirage au sort

Protocole simplissime : j'avais des doutes sur les gens qui participaient ceux qui participaient pas. Alors j'ai écrit le nom de tout le monde (Facebook et blog) sur des bouts de papier, je jette ça dans les escaliers, la marche la plus haute gagne, et si la personne ne veut pas du bouquin, la marche suivante l'emporte, etc...

Suspens, je lève mon fion pour aller mettre la zone dans mon escalier tout propre tout rangé (bonnes habitudes inside)...

Delphine
qui participe explicitement, 
est donc conviée à me contacter par le formulaire de contact !


Merci à toutes et à tous d'avoir participé, maintenant, je vais balayer mes cochonneries, et penser au prochain ouvrage que je vous offrirai.

Manuel de [sur]vie en milieu naturel


L'auteur :
" Anthropologue, David MANISE a grandi au Québec où il a passé un grande partie de son temps en forêt et sur les rivières sauvages de la Gaspésie. Depuis 2003, il intervient en tant qu’instructeur de survie et self-défense auprès de publics civils, policiers et militaires en France et en Europe. Il poursuit par ailleurs son métier de formation à travers les pages de magazines tels que Carnets d’aventure ou Trek mag."
La quatrième de couv' :
" Instructeur de survie depuis 2003 et considéré comme l’un des plus grands spécialistes français dans son domaine, David MANISE connaît précisément les besoins et les attentes de chacun en milieu naturel. Dans ce guide résolument pragmatique et accessible, il vous fait bénéficier de sa très grande expérience d’homme de terrain et de formateur en s’appuyant sur les dernières recherches scientifiques. Réguler sa température par tous les temps, trouver et purifier de l’eau, manger sur le terrain, s’orienter et progresser, gérer les risques, rester conscient, assurer les premiers secours… Son objectif est de vous dévoiler les techniques et les conseils ayant réellement fait leur preuve depuis de nombreuses années. Il vous propose les solutions concrètes les plus adaptées aux problématiques que vous pouvez rencontrer en milieu naturel, applicables dans les différents biotopes de la planète. Bénéficiez d’un haut niveau d’expertise pour (sur)vivre en milieu naturel !"


Je pourrais commencer par le moins important, l'apparence. Graphiquement, c'est une réussite. Des croquis nets d'une simplicité redoutable, une mise en page épurée avec juste ce qu'il faut de petits détails pour que ce soit beau, des photographies pleine page ou en double-page qui offre ponctuellement une récréation appréciable au cerveau, un format sans chichi.

Je pourrais aussi dire que le bonhomme, un tantinet fidèle à lui-même, ne livre pas ici des recettes bushcraft ni un Nième manuel des Castors Séniors, juste du "gros bon sens" en barre.
La base, le vital. Et juste un soupçon de confort pour nourrir la curiosité de chercher plus loin.

Mais en réalité, si vous saviez comme la tentation de vous spoiler la fin est forte ! La conclusion de ces deux cent pages techniques est d'une grande douceur. J'arrête là avant de céder, en vous laissant avec quelques billets de l'auteur sur son blog :
http://blog.davidmanise.com/quelques-trucs-que-jai-appris-en-10-ans-a-enseigner-la-survie/
http://blog.davidmanise.com/pas-avoir-pas-etre-faire/
http://blog.davidmanise.com/faire-un-truc-qui-change-la-vie-tous-les-jours/
Un article spécial éducation : http://blog.davidmanise.com/comment-est-ce-que-jimaginerais-lecole-alternative-une-premiere-louche-en-vrac/

Quoi ? Une idée du sommaire ? Hé, 16 chapitres tout de même !

LA PYRAMIDE
LA RÈGLE DES 3
LES 5 ESSENTIELS POUR (SUR)VIVRE
DÉFINITION D'UNE SITUATION DE SURVIE
LES PROFONDEURS*
GESTION DES RISQUES
UTILISATION DES OUTILS COUPANTS
S'ORIENTER
PREMIERS SECOURS EN MILIEU ÉLOIGNÉ
SE SIGNALER ET ETRE RETROUVÉ
RÉGULER SA TEMPÉRATURE
L'EAU
LA NOURRITURE
L'HYGIÈNE
LA PRÉPARATION
LE MOT DE LA FIN




* Il cause ici de l'humain pas de l'océan.

mercredi 22 juin 2016

Titre du blog

M'étant faite copieusement incendier par une enfant proprement furibarde, je modifie légèrement l'intitulé de ce blog. En effet, la mioche refuse catégoriquement que je continue à l'appeler "La Mioche". Elle possède un sentiment d'identité très fort, et ce depuis toujours, n'acceptant ni surnom ni dérivation de son prénom.

Alors soit, exit La Mioche, voici Tara, sans masque.

L'adresse du blog ne bouge pas, quant à elle, il n'y a aucune nécessité de mettre à jour listes et liens. Enfin, je pense.

Un an de danse classique

Cet après-midi, répétition générale.
Samedi et dimanche, spectacles.

Il a fallu recoudre des fleurs en papier crépon. Il faut encore recoudre des fleurs en tissu.

Il faut encore deux heures de cours, deux heures de rang pour que tous les groupes se rencontrent et s'harmonisent.

Ma petite danseuse n'est pas beaucoup plus habile, oh ça, pour ça, il lui faudra encore du temps.
Ma petite danseuse est surtout plus apte à se concentrer, à agir dans son groupe, au milieu de ses copines.
Ma petite danseuse a toujours été volontaire pour danser, même les mercredis de pluie froide, où nous allions au bourg en stop.
Ma petite danseuse a gagné quelques surnoms, "la crevette bleue" ou "Speedy Gonzales".

Chaussons, check, justaucorps, check, collants, check, élastique à cheveux, check, le sac si souvent fait.

Costume, check, accessoire, check, l'aboutissement de tout le travail d'un plus-que-très-chouette professeur.



jeudi 16 juin 2016

Cet été, nous ...

Observerons les étoiles avec les cartes Marc Vidal.

Apprendrons des tours de magie avec les cartes Marc Vidal.

Créerons  des ombres chinoise avec... les cartes Marc Vidal.

Jonglerons dans les prés avec... Marc Vidal !

Sauterons à la corde avec... une corde à sauter. Oui, ma Vidal mania a ses limites.

La boîte aux étoiles : elle compte 11 cartes décrivant 22 constellations. Noms, brillance, taille et couleurs des étoiles principales, période de visibilité et forme des Gémeaux, du Bouvier, du Cocher, de la Vierge, d'Orion, d'Andromède, du Lion, du Grand chien, de Pégase, de Persée, du Scorpion, du Taureau, de la Baleine, du Sagittaire, de Cassiopée, de l'Aigle, de la Petite Ourse, de la Lyre, de la Grande Ourse, du Cygne, d'Hercule et du Petit Chien.
Et 12 cartes cartographiant le ciel nocturne mois par mois, recto face au Sud, verso en regardant vers le Nord.
Enfin, une dernière carte présente le tout, validité des cartes, conseils, etc.
Un condensé pratique et ultra-léger (on n'emporte que la carte du ciel du mois en cours, au pire, le jeu tient dans une poche de pantalon) pour l'initiation sur le terrain.

Les cartes de l'apprenti prestidigitateur sont tout simplement inabordables pour le lecteur balbutiant (6 ans et plus sur la boîte). Beaucoup de tours sans croquis, textes denses. Néanmoins, certains tours sont largement accessibles aux plus jeunes avec l'aide d'un bon lecteur, et quel moyen très ludique pour délier les petites mains, faire virevolter les doigts et gagner ainsi en dextérité !

Les cartes des ombres chinoises sont très petites. Mais après tout, pas besoin de plus. Celles-là furent choisis en premier par La Mioche (nous n'avons pas tout acheté d'un coup, mais un petit cadeau chaque mercredi chez Les Trésors de Loulette à Plélan-le-Grand, avant le cours de danse classique, soutien au commerce local, surtout aussi chouette qu'un magasin de jouets dans un bourg de campagne, plus besoin d'aller à Rennes !) On adore. Mais je mettrais un bémol concernant la police employée, déroutante pour ma lectrice débutante.

Les balles de jonglage. Nous attendons la fin de la pluie pour vraiment s'adonner à cet art du cirque qui nécessite de la persévérance. Et puis, le jonglage à deux, c'est bien marrant. Et puis, je sais déjà jongler à trois balles (qui sont quelque part dans la maison, mais pas au même endroit), ayant appris lors de cours du soir dans une école de cirque (Balles à fond, Quimper), alors c'est plus facile pour La Mioche de démarrer. Quel travail là encore pour la coordination main-œil et l'équilibre !

Je ne vais pas vous faire un dessin sur l'utilisation de la corde à sauter, la dernière fois que je l'ai vu, elle servait de treuil pour une sorte construction d'un train en paniers d'osier, je n'ai pas tout compris...

Un an de blog

Remontée de ce billet, encore quinze jours pour participer !


Ce blog a maintenant un an.

À cette occasion j'offre mon exemplaire chéri d'Apprendre à lire en famille, de Marlène Martin aux éditions l'Instant présent.

Ce livre nous a mis sur le chemin de l'ief, Tara et moi, parce qu'il a fortement contribuer à ce qu'on se trouve, qu'on se construise nos propres méthodes et techniques. 



Ça se jouera par tirage au sort dans les commentaires sur ce blog et sur Facebook. Il suffit d'écrire que vous souhaiter participer.
Fin du jeu et tirage au sort le 1er ou le 2 juillet.

Dernier jour "travaillé"

Les dernières leçons passées, nous voilà en vacances. Pas de pause pour ce blog, néanmoins je n'y causerai peut-être pas de La Mioche pendant ces trois mois. Envie d'écrire sur la maison, sur la nature, sur notre belle forêt, sur le jardin potager, sur l'alimentation, sur les économies, l'artisanat domestique, la résilience...





mercredi 15 juin 2016

Préparation du cycle 2 (CP "officiel", CE1, CE2)

Suite de l'article http://lamiocheetcie.blogspot.fr/2016/06/gs-cp1-seconde-et-troisieme-partie.html


Et comme j'aime voir loin pour être tranquille aujourd'hui et demain, je publie ici un premier brouillon (ressources + outils) de ce qui pourra suivre pour ce que l'éducation nationale qualifie de cycle 2 ...


CP "officiel" Partie 1
envoi des courriers à la rentrée scolaire E.N. 
23 septembre 2017 - 17 janvier 2018

Écriture
Carnet-journal de nature (carnet Moleskine en cours)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture (contes, légendes et histoires)
L'oiseau-lyre CE1

Histoire
Livre des siècles (carnet à dessin préparé avec amour par mes soins)
Retour aux origines de l'univers, et progression chronologique.

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières

Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

CP Partie 2
19 janvier 2018 - 16 juin 2018

Écriture
Carnet-journal de nature (nouveau carnet ou cahier H, selon ce que La Mioche aura préféré)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture (contes, légendes et histoires)
L'oiseau-lyre CE1, suivi du deuxième tome si je le trouve
Morceaux choisis dans notre bibliothèque bien fournie en contes et légendes.

Histoire
Livre des siècles
Retour aux origines de l'univers, et progression chronologique.

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières

Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***
Grandes vacances
17 juin 2018 - 22 septembre 2018

Lecture offerte
À venir. 

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.  
***

CE1 Partie 1
envoi des courriers à la rentrée scolaire E.N. 
23 septembre 2018 - 17 janvier 2019

Écriture
Carnet-journal de nature (carnet Moleskine en cours)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture
Fables

Étude de la langue
Catherine Huby

Histoire
Livre des siècles (carnet à dessin préparé avec amour par mes soins)
progression chronologique

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières

Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

CE1 Partie 2
19 janvier 2019 - 16 juin 2019

Écriture
Carnet-journal de nature (nouveau carnet ou cahier H, selon ce que La Mioche aura préféré)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture
Fables

Étude de la langue
Catherine Huby

Histoire
Livre des siècles
progression chronologique.

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières
L'art de cartographier le monde, chez Carpe diem

Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

Grandes vacances
17 juin 2019 - 22 septembre 2019

Lecture offerte
À venir. 

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.  
***

CE2 Partie 1
envoi des courriers à la rentrée scolaire E.N. 
23 septembre 2019 - 17 janvier 2020

Écriture
Carnet-journal de nature (carnet Moleskine en cours)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture
Mythologie

Étude de la langue
Catherine Huby

Histoire
Livre des siècles (carnet à dessin préparé avec amour par mes soins)
progression chronologique
L'art de cartographier le monde, chez Carpe diem 

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières


Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

CE2 Partie 2
19 janvier 2020 - 16 juin 2020

Écriture
Carnet-journal de nature (nouveau carnet ou cahier H, selon ce que La Mioche aura préféré)
Cahier de leçons de choses (cahier H)

Lecture
Mythologie

Étude de la langue
Catherine Huby

Histoire
Livre des siècles
progression chronologique.
L'art de cartographier le monde chez Carpe diem

Aritmétique et géométrie
ressources scolaires :
GRIP /SLEEC
Éditions buissonnières

Lecture offerte
À venir.

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.





GS-CP1 seconde et troisième partie

Regarder loin, et laisser La Mioche s'ébattre et vivre au présent, est une méthode qui nous réussit. Alors je regarde plus loin, après les trois mois de vacances de la petite.

Mais pourquoi, nous étant réclamé du punkschooling, je divise ainsi le temps de La Mioche, pourquoi je prépare, je projette, pourquoi je nomme les années ?
Et bien pour être prête ! Pour être prête comme je l'ai toujours été ces deux dernières années !

"La liberté, pas l'anarchie." A.S. Neill

Voici donc la préparation de ce que je propose à La Mioche. Elle est libre de m'envoyer promener, de ne "rien" faire. Mais La Mioche se met d'elle-même au travail d'une façon ou d'une autre (de façon surprenante si possible, sinon ce n'est pas drôle, n'est-ce pas ?), et c'est là qu'il faut en avoir sous le coude pour nourrir ce petit cerveau effervescent et ... comment dire... dynamique ? énergique ? insatiable ? Ce que je prépare, c'est moi, mon cerveau, la bibliothèque et mon agenda.

Cette présentation est telle que je l'utilise, période après période, avec des références pour ne pas me perdre à trop chercher le support idéal. Cette préparation n'est pas figée, immuable et indéboulonnable. Nous faisons ce que nous voulons du temps que nous passons ensemble.

***

Fin de GS/CP1 première partie : http://lamiocheetcie.blogspot.fr/2016/05/3-semaines-avant-les-grandes-vacances.html

***

Grandes vacances
17 juin 2016 - 22 septembre 2016

Lecture offerte 
Morceaux choisis, lecture complète, on lit comme on veut, et souvent, vu le jeune âge de mon auditrice, nous n'arrivons pas jusqu'à la fin, elle se lasse de l'histoire. Mais ça ne la dérange pas.

L'homme qui plantait des arbres, Jean Giono
Lettre de mon moulin, Alphonse daudet
Le pays ou l'on n'arrive jamais, André Dhôtel
La reine de l'île, Anne-Marie Pol
L'enfant et la rivière, Henri Bosco
Au clair de la lune, Maurice Carême

(une liste loin d'être exhaustive puisqu'il faut ajouter toutes les autres histoires, les Ponti, les revues enfantines, les documentaires, ...)

Journal de nature 
Dessin d'observation et annotations. (cahier H)

Art et artisanat
Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

GS/CP1 Partie 2 
23 septembre 2016 - 17 janvier 2017

Écriture
On reprend le tracé des lettres en cursive tous outils scripteurs / tous supports. Copie façon Charlotte Mason. (Petit cahier seyes 42 pages)
Elle finit "Faune". (cahier H)

Lecture
La clé des champs suivi de Histoires aux quatre vents, Jacqueline Buisson et Marie Malcome, Armand Colin / Bourrelier (trouvés sur Manuels anciens puis achetés d'occasion)

Histoire
Exploration de l'Antiquité, de l'invention de l'écriture à l'an -1 av.JC. Livres empruntés à la bibliothèque en lecture offerte, vidéos C'est pas Sorcier, reportages Arte, ... Expérimentations des techniques primitives et antiques.

Arithmétique
Numération et calcul avec les nombres de 1 à 9, fichier GRIP ou Compter Calculer CP  du GRIP (SLEEC)
Calcul pratique autonome au quotidien.

Géométrie
Au fil du fichier Géométrie CP du GRIP, sans pression.

Lecture offerte
À venir.

Art et artisanat
Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

CP1 Partie 3
19 janvier 2017 - 16 juin 2017


Écriture
Carnet-journal de nature (nouveau carnet Moleskine + crayon de cire/aquarelle + stylo)

Lecture
fin de Histoires aux quatre vents, Jacqueline Buisson et Marie Malcome, Armand Colin / Bourrelier
Autres lectures à chercher sur le site de Manuels anciens, niveau cp et sur le blog Apprendre... autrement.

Histoire
Exploration de l'Antiquité jusqu'à notre période de reconstitution historique, fin Ve siècle, la chute de l'Empire romain d'Occident. Livres empruntés à la bibliothèque en lecture offerte, vidéos C'est pas Sorcier, reportages Arte, ... Expérimentations des techniques primitives et antiques.

Arithmétique 
suite fichier CP GRIP / SLEEC, on poursuit au fil des pages

Géométrie
fichier CP GRIP / SLEEC, on poursuit au fil des pages

Lecture offerte
À venir.

Art et artisanat

Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.

***

Grandes vacances
17 juin 2017 - 22 septembre 2017

Lecture offerte
À venir

Art et artisanat
Matériel d'arts (du vrai, aquarelle, stylo-feutres, crayons graphites, feuilles, compas,...) et de bricolage (du vrai, scie, marteau, clous, pointes, planches, limes, ...) en accès libre.


***

J'aimerai continuer avec des "années scolaires" en trois parties, c'est si simple, de la rentrée à l'anniversaire de ma fille, de son anniversaire au début de l'été, et des grandes vacances de trois mois, toute la belle saison à vivre dehors dans les champs et les bois. Avec pour ligne de conduite du "travail" tous les jours mais ce qui ne se fait pas aujourd'hui pourra toujours se faire demain sans remettre à demain ce qu'on pourrait faire aujourd'hui.



dimanche 29 mai 2016

Coup de coeur : à l'école du cirque

Mention spéciale à une petite trouvaille dans notre bibliothèque municipale, pour nos lectures de la fin d'après-midi et du soir :


à l'école du cirque, de Frédérique Durand, coll. Écrits sur le sable, ed. l'Entretemps, 176 pages.

"Une drôle d’école peinte en rouge et jaune. Un directeur qui porte un haut-de-forme. Des enfants qui apprennent à chanter, jongler et faire des sauts périlleux. Bienvenue à l’école du cirque !

À travers le journal intime d’un jeune apprenti-clown se raconte une année d’apprentissage dans une école de cirque. Découvrez l’ambiance des cours, des entraînements et des répétitions, la préparation d’un spectacle, l’histoire du cirque. Le récit, drôle et poétique, fait intervenir une foule de personnages attachants. Les situations souvent cocasses s’inspirent d’événements réels, les scènes de la vie quotidienne racontées dans les moindres détails permettent au lecteur de découvrir une mine d’informations : secrets de coulisses, anecdotes historiques, formation au métier, etc.


Retrouvez sous forme de rubriques pédagogiques toutes les disciplines du cirque : trapèze, fil de fer, jonglage, acrobatie, boule, rola-bola, échasses, art clownesque. Le jeune héros y présente de manière précise et rigoureuse les équipements, les règles de sécurité, les techniques. Et afin de mieux appréhender les termes spécifiques, un glossaire vient encore amener plus de connaissance et de précision.
"

Hommage

https://fr.wikipedia.org/wiki/Collier_de_nouilles

samedi 28 mai 2016

3 semaines avant les grandes vacances

Nous avons convenu avec Tara de mettre les bouchées doubles pendant les trois prochaines semaines, et de déclarer les grandes vacances venues le 17 juin, anniversaire de sa chienne (2 ans).

Grandes vacances qui porteront bien leur nom, nous ne reprendrons que le premier jour de l'automne. Mais longues vacances profitables, puisque nous nous attellerons sérieusement au journal de nature à la façon de Charlotte Mason.

D'ici là, chaque matinée, nous travaillerons l'écriture, la lecture et l'histoire.

Écriture
Capitales et minuscules script ne demandant plus que de l'exercice (écritures très utile pour créer des affiches et autres grands formats), Tara découvrira le tracé des cursives et l'écriture liée (fort pratique et rapide pour les lettres, les listes, les petits formats et les annotations, entre autres). La Mioche a pour elle une grande sensibilité et un bon contrôle de la pression de son outil scripteur*, et l'utilisation de la plume (plume de piaf, porte-plume ou stylo-plume) ne pose aucun soucis, au contraire, la petite s'applique. C'est tellement plus joli écrit à l'encre. Mais nous travaillerons avec tous types de stylos (porte-mine, feutres, etc).

Lecture
Nous continuons avec l'Alphabet des oiseaux et l'Alphabet des fleurs de Marcelle Vérité, illustrés par Elisabeth Ivanovsky.

Histoire
Avec trois livres empruntés à la bibliothèque, Tara profitera des lectures offertes et nous nous adonnerons à nos loisirs préférés, l'archéologie expérimentale et la reconstitution historique. Nous parlerons des premiers hommes, une période qui la passionne toujours autant, voire plus.
1ère semaine : Les premiers hommes, collection Les yeux de la découvertes, chez Gallimard
2ème semaine : Les premiers paysans, coll Bonjour l'histoire, ed. PEMF
3ème semaine : L'écriture et le livre, collection Les yeux de la découvertes, chez Gallimard





* J'm'entraine, le langage Éducation nationale, ce n'est pas inné. 

mardi 24 mai 2016

Les rendez-vous de l'Histoire à Landévennec

Nous étudions l'histoire d'une façon toute particulière et privilégiée, la reconstitution historique et l'archéologie expérimentale. Aussi, après quelques heures de route ce vendredi soir, et un squat royal dans un recoin bien abrité dans une chapelle de l'ancienne abbaye de Landévennec...


... nous nous réveillâmes au matin un rien transportées dans une autre époque (le XIe siècle en l'occurrence). Avec un petit déjeuner trois étoiles...

 Le samedi nous connûmes un temps à ne pas mettre un appareil photo dehors. Une centaine de visiteurs cependant nous virent affronter avec patience l'humidité qui tombait du ciel. 

Le soleil peina à nous réveiller le dimanche matin. Nous finîmes par sortir de nos sandwichs de peaux et de couvertures de laine. 

Un flot presque continu de visiteurs traversa notre campement tout au long du dimanche. 



Sortie avec l'association Letavia à l'ancienne abbaye de Landévennec, les 21 et 22 mai 2016.

Et, après avoir pris entretenu notre vaisselle en bois hier (séchage et huilage), on passe aujourd'hui aux lessives, séchage des peaux et aération des couvertures.

samedi 7 mai 2016

Et le calcul ?

Bonne question.

La Mioche, zieutant une fois de plus par-dessus mon épaule alors que je lorgnais sur la toile du côté des manuels cp, dit bondit trépigna "J'en veux j'en veux j'en veux, je veux ces jeux et ces exercices !".
À ce moment-là, je perçus comme un écho d'un vieil ami instituteur à la retraite à l'humour douteux et caustique "Unschool ta mère !". Merci N.B. *

On va d'abord s'amuser avec les fichiers Compter calculer au CP du GRIP.

livre du maître, 1 à 12 http://slecc.fr/sources-slecc/documents-peda/CP/Calcul_DP/livre_maitre.pdf
livre du maître, 13 à 40
http://slecc.fr/sources-slecc/documents-peda/CP/Calcul_DP/livre_maitre_12-40.pdf

Géométrie
http://slecc.fr/sources-slecc/documents-peda/CP/Calcul_DP/geometrieCP.pdf
1 à 9
http://slecc.fr/sources-slecc/documents-peda/CP/Calcul_DP/calcCP1-9.pdf
10 à 99
http://slecc.fr/sources-slecc/documents-peda/CP/Calcul_DP/calcCP10-99.pdf

Et puis, si la nostalgie me prend, que mon côté old school souliers et blouse remonte un peu trop près de la surface, on ira faire un tour du côté des manuels anciens...
http://manuelsanciens.blogspot.fr/p/mathematiques.html




* Merde, même tes initiales ont le sens de l'humour. 

jeudi 5 mai 2016

Proposition de loi du 27 avril : c'est ENCORE de la merde !

Les pétitions servent à faire entendre nos voix.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Au_gouvernement_francais_dans_son_ensemble_CONTRE_LA_PROPOSITION_DE_LOI_Ndeg_3704_du_27_avril_2016/?fKQLtbb&pv=4


"Les députés demandent la modification du système d’ouverture des établissements Hors contrat pour passer d’un régime de déclaration à un régime d’autorisation préalable;Les motifs avancés sont la lutte contre le risque de radicalisation de la jeunesse, contre le communautarisme et contre le terrorisme.Le projet d’une « autorisation préalable » est une remise en cause du principe fondamental de la liberté d’ouverture d’un établissement d’enseignement, ce qui conduit à restreindre la liberté de l’enseignement, pourtant garantie par la Constitution.De plus, l’'instruction en famille en France est légale et est un choix libre qui appartient aux parents. C'est une liberté constitutionnelle qui est inscrite dans la convention européenne des droits de l'homme et dans la convention des droits de l'enfant et dans la charte des droits fondamentaux de l'union européenne.Cette proposition de loi (N°3704 du 27 avril 2016 : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3704.asp) vise encore à réduire les libertés individuelles de chacun et est encore une fois une attaque faite aux familles dans leurs choix de vie, nous devons nous y opposer fermement afin de continuer à pouvoir choisir le meilleur pour nos enfants."

La proposition de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3704.asp

mercredi 4 mai 2016

CP1 v1.1

Nouvelle mouture de nos matinées : après s'être réveillée, avoir pris le frais encore en pyjama dans le petit jardin, La Mioche lit. Ensuite viennent potager, déjeuner et école buissonnière.

lecture, 
jardin potager,  
petit déjeuner, toilette,
classe-promenade et journal de nature, écriture 
 
Nouveaux* supports pour la lecture quotidienne : l'Alphabet des oiseaux et l'Alphabet des fleurs, de Marcelle Vérité, illustrés par Elisabeth Ivanovsky, Ed. Desclée De Brouwer, 1965 et 1963






* Vieux nouveaux supports, ils sont depuis des années dans notre bibliothèque, un peu oubliés.



samedi 30 avril 2016

Le fortin du bon sens III - Le paradoxe des ponts.

En vrai, je ne vais quasiment plus sur les blogs et les sites brandissant l'unschool en étendard. Sporadiquement, une ou deux fois dans un mois, parce qu'ils ne m'apportent rien dont je ne sois pas déjà convaincue. Perdre mon temps à me rengorger et à enfoncer les portes ouvertes de ma cervelle n'est pas nourrissant.

Au contraire, je confronte chaque jour notre mode de vie à d'autres exemples plus structurés, plus classiques, plus formels. J'y gagne beaucoup, des réponses quand je remet en question mes choix (oui à force de s'interroger on trouve son chemin dans les méandres de sa propre pensée), des techniques supplémentaires qui serviront à La Mioche, ou pas.

Chaque matin, ou presque, je vais magasiner un petit panier de matières à penser.

On n'est pas obligé de faire comme ceux qu'on lit. On n'est même pas obligé d'être d'accord. On n'est même pas obligé de seulement s'en inspirer. Mais lire (ça, c'est presque maladif chez moi) les observations et les recherches de toute la blogosphère ief, parler et commenter spécialement chez ceux qui paraissent les plus différents de soi, c'est jeter des ponts entre les pratiques (et se faire des copinautes* par la même occasion).

Voilà le paradoxe, mais quoiqu'on fasse, jetons des ponts. Parfois, ça fait mal à celui qui le reçoit. Souvent, ça fiche la frousse de lancer un pont, comme ça, dans l'inconnu. Et je ne vous parle pas du pont-boomerang, le plus périlleux.

Vous savez pourquoi il y a un nombre incommensurable de veilleurs sur les remparts du fortin du bon sens ? Parce qu'il y a un nombre incommensurable de ponts tout autour.





* J'adore ce néologisme "copinaute", assez proche de copilote.


jeudi 28 avril 2016

CP1 v1.0 : dessin, lecture, écriture

Je partage notre plan de travail pour la période estivale. Ce n'est qu'un emploi du temps, pas le reflet fidèle de notre vie pleine de lectures offertes, d'expéditions imprévues chez les copains, à la ville pour des grandes courses, les week end de trois jours en reconstitution historique, les jours de tempêtes où sortir les chiennes est déjà un défi en soi, les grands chantiers "la ronde des meubles et on repeint derrière" dans la maison, d'inversion dans les tâches ménagères du jour...


Journal de nature et "Faune" : cahiers H

Lecture : cahier de lecture fait-maison à partir de la méthode Borel-Maisonny

Écriture : fichier d'entrainement fait-maison (générateur de pages lignées )

Les heures dans l'atelier, c'est mon temps de travail professionnel. Libre à La Mioche d'utiliser ce temps comme bon lui semble, dehors ou dans l'atelier, avant d'aller retrouver ses copains après l'école.


Le calcul dans tout ça ? On verra, on verra...



copains sco = les copains du hameau scolarisés au village

dimanche 24 avril 2016

Une réponse

http://lamiocheetcie.blogspot.fr/2016/04/lire-et-ecrire.html

"Acharnement parental ou coup de pouce pour franchir ce cap exaspérant où l'attrait du nouveau langage ne compense plus la fatigue de l'effort cognitif ?"

Coup de pouce.

La Mioche replonge dans l'étude comme sa chienne Jovibarba dans une nouvelle ornière bien boueuse, avec volonté et enthousiasme.

samedi 23 avril 2016

Le fortin du bon sens II - tiens, un OVNI

Jeu de mot un peu pourri au départ*, j'en viens à apprécier ma sortie "nous sommes des punkschoolers", volontairement provocante et un tantinet vulgaire.

En effet, j'en ai un tantinet (et plus) ras la couenne de cette tendance à encastrer les façons d'instruire en famille (ou en milieu scolaire) dans des niches imperméables et étiquetées. Alors je souhaite à mon tour, bien après d'autres (cf blogroll sur le coté gauche), donner un coup de pied dans la fourmillière (pour voir si ça pique).

Nous punkschoolons. Nous punkschoolons parce que légalement, nous avons ce droit. Nous punkschoolons parce que c'est la manifestation de ma certitude que la diversité des moyens d'instruction est la clef de la transmission de notre patrimoine culturel. L'écriture, le calcul, patrimoine. La littérature, les arts, l'histoire, patrimoine. Les sports, les langues, patrimoine. On ne sauvegarde pas des données sur un seul support. Ne transmettons pas notre patrimoine à la génération suivante d'une seule manière.

Nous punkschoolons parce que j'assume de sortir des sentiers battus, parce que j'assume de prendre ce risque qui bouscule les conventions sociales trop molles et consensuelles. Nous punkschoolons parce que j'ai la carrure d'assumer ça face à l'inspecteur de l'académie, parce que je travaille d'arrache-pied sur son langage pour lui expliquer la vie de La Mioche.

Nous punkschoolons, parce que c'est le tout qui considère que chaque partie a sa raison d'être. En clair, je me contrefiche de l'étiquetage "scolaire", "formel", "informel", "bienveillant", "Label Stern" [...] d'une entité qui pourrait passer dans la moulinette cognitive de La Mioche. Cette moulinette, faut l'alimenter, et cette fois, la faim justifie les moyens, et il faut beaucoup de moyens pour rassasier la faim. Nous punkschoolons, parce que nous faisons une vraie leçon de lecture maître-élève sur le coin d'un trottoir, dans un cahier d'écolier. Nous punkschoolons, parce que La Mioche a le droit d'utiliser un langage de charretier, mais que ce n'est pas pour autant qu'elle dit merde à l'épicière. Nous punkschoolons, parce qu'elle pratique le dessin libre depuis hier pour mieux dessiner sur un sujet donné demain.

Nous punkschoolons, enfin, parce que je refuse que les beaux concepts s'endorment sur leurs lauriers.




* punk + unschool = punkschool
Unschool étant le terme anglophone intraduisible qui soit disant s'oppose au concept homeschool (école à la maison).


PS : tel un libre enfant de Summerhill, je viens d'épuiser mon intérêt pour le terme "punkschool". Vous êtes saufs.

vendredi 22 avril 2016

Compter et calculer

La Mioche est calculatrice.

Oui, j'étais un tant soit peu obligée de la faire, celle-ci. Plus sérieusement, la moindre capacité de concentration de La Mioche dont je cause ne semble pas affecter sa propension à tout compter, sa passion pour l'addition, ni (et surtout pas) son enthousiasme à élaborer des stratégies pour résoudre les difficultés techniques dans ses bricolages.

C'est même épuisant.

À partir de trois bouts de carton d'emballage doré, elle réinvente un petit théâtre à l'italienne ou un tableau en relief entre-aperçu sur Pinterest. Elle noue, dénoue, renoue des assemblages suspendus complexes, explore la physique terrestre avec la conscience de mener une expérience dans le but d'observer/interpréter un résultat.

En fait, La Mioche, elle a inventé le mouvement perpétuel de 9h30 à 22h. C'est ça qui est épuisant. Parce qu'en plus, il faut souvent que je regarde (Mamannnnn !), que je participe (Mamannnn...), que je confirme son observation (Mamannn ?), que je lui sauve la mise (MAMAAAAAAAANNNNN)...
 
Donc je démonte un mythe de l'unschool à la barre à mine : non l'enfant ne mène pas seul ses apprentissages. Il tient ABSOLUMENT à en faire profiter le public.

Lire et écrire

Ces derniers temps, La Mioche virevolte du ciboulot, survole un peu tout sans grande concentration. Passade printannière ou mauvaise habitude en cours d'ancrage ?


1. Lire

Plus de travaux spontanés en lecture, ça me chiffonne, bien qu'à cinq ans, ce soit sans grande importance. Mais ça me chiffonne tout de même, parce que ce n'est pas le genre de La Mioche.
On introduit donc la lecture (déchiffrage du code, du mot entier et du sens + application spontanée du mot dans un contexte) quotidienne d'une poignée de mots ou d'une phrase, introduisant ponctuellement de nouveaux graphèmes.

Quelques exemples :

ami
sur
jour
fou
Milou

Le chat va à la chasse.

un rat
brun
un mur
un fil
un iris

amour
mère
fille
famille

Ça y est, aujourd'hui, je retrouve une Mioche capable de se centrer sur une lecture jusqu'au bout. (À part ça, elle dévore livres et revues, BD et illustrés, pendant des heures, aussi bien sur le canapé qu'assise sur le froid carrelage d'une grande surface au rayon librairie.)

2. Écrire

La Mioche dessine tous les jours, écrit des suites de lettres. Mais le tracé ne se précise pas, et il y a même moins d'application dans le geste. Charlotte Mason étant passée par là, il n'est pas pensable pour moi de laisser la mauvaise habitude s'ancrer. Alors on reprend dès demain le suivi maternel de l'exercice graphique, une phrase quotidienne écrite par la mère sous la dictée par La Mioche puis recopiée par cette dernière accompagnée de la correction de la première.



Acharnement parental ou coup de pouce pour franchir ce cap exaspérant où l'attrait du nouveau langage ne compense plus la fatigue de l'effort cognitif ?


mardi 19 avril 2016

PISTES Pour découvrir la nature avec les enfants



"Animateurs, parents, enseignants, curieux de nature : ce guide vous offre toutes les pistes pour amener les enfants dehors."

Ainsi commence la quatrième de couverture.

Espinassous nous livre ici ses idées brutes sans détour ni superflu linguistique pour transmettre* les connaissances d'un amoureux de la nature à un naturaliste en herbe. Et ce sur une trois cent trentaine de pages. Ce livre est dense, la mise en page sobrissime mais reposante, les illustrations empreintes de la même simplicité que la prose qu'elles accompagnent. Nourriture sans additif pour cervelle de guide nature.

On pourrait renommer l'ouvrage "Manuel pratique des SVT sur le terrain." S.V.T. : Sciences et vie de la Terre, pour les intimes. Ça englobe la découverte du monde des petits, la science naturelle des anciens, et en fait je ne sais même pas comment l'éducation nationale a renommé ça dans ses nouveaux programmes.

Bref, autant dire que ce livre là, ce n'est même pas la peine que je lui trouve (à grand peine) un espace dans la bibliothèque, il a sa place attitré sur mon bureau. Ce n'est pas un livre à embarquer dans une sortie. C'est un bouquin à potasser pour les balades quotidiennes, une sortie, un projet, préparer l'avant, le pendant, et l'après, entre la carte IGN, l'agenda, le bulletin météo et les guides du naturaliste Delachaux et Niestlé.







* Je l'ai casé, oui oui et triple oui ! Transmettons, tout ce que nous pouvons !




lundi 18 avril 2016

Un pas après l'autre



Vous venez de reléguer l'Everest à la seconde place. Et je vous en remercie, parce qu'à l'allure chaotique où je publie mes billets, vous, lecteurs, z'avez le cran de me suivre.




Un pas après l'autre, nous cheminons sur notre bonhomme de chemin. Hier, j'ai ouvert le dossier de création d'auto-entreprise. Aujourd'hui, après une gelée matinale, nous sortons les semis au soleil. Demain... demain, nous verrons bien.

dimanche 17 avril 2016

Conversation de Cinq Ans

Les bouches pleines de radis et navets crus, Le Môme et La Mioche discutent...

- C'est toi qui a fait ça ? en montrant un tableau de la mioche.
- Oui, ça c'est un sternatozoïde avec une queue et un bouquet, et c'est une reprentation de l'ovule.
- Moi pour mon modèle, j'ai mélangé du jaune et du rouge et j'ai fait la bouche du bonhomme.


jeudi 14 avril 2016

Le fortin du bon sens

Il est des gens dont il faut reconnaitre la présence d'esprit et la régulière justesse du propos. C'est comme ça, il y a des gens, quand ils l'ouvrent, il faut tendre l'oreille, et ne pas négliger leurs alarmes et leurs questions. Et ça demande de la fermer de temps à autre, histoire de préserver le rapport signal/bruit.

En instruction en famille (IEF), ça permet notamment de trouver par soi-même et par avance des outils et des solutions pour répondre à des problématiques qui pourront se présenter au moment où on est le moins apte à réfléchir /où on a le moins de temps pour agir. Dans le positif (une période sensible de l'enfant là maintenant tout de suite demain c'est trop tard) comme dans le négatif (face à un inspecteur de l'éducation nationale retors et pointilleux).

Des gens comme ça, qui ne se réclament d'aucune obédience alternative, mais qui abattent un travail colossal dans l'application pratique et expérimentale, c'est précieux. On ne les voit pas hurler à la bienveillance ou à la liberté due. On ne les lit pas pourfendre le Faux Juste et le Mauvais Milieu. Bah non, ils sont juste là, au beau milieu de la place, à nous faire profiter de ce qui se trame sous leur scalp.

Quand je doute, quand je m'égare un tantinet sur une route fumeuse, c'est leur bon sens, et leurs deux pieds sur terre qui me conforte dans mes choix ou me font percuter la connerie. Ça marche en IEF, dans les relations sociales et professionnelles, dans la résilience de mon foyer, de mon hameau, au jardin potager, en alimentaire mon cher Watson, ...

Sur les remparts du fortin du bon sens, ils sont des veilleurs. L'avantage avec ces veilleurs, c'est que ça peut être soi aussi. Il suffit d'un peu de bon sens...



Au prochain épisode du fortin du bon sens, les satellites. Ou les OVNI, on verra.


samedi 9 avril 2016

Quand la nature inspire les écrivains

d'Élisabeth Combres, aux éditions Plume de Carotte

http://www.plumedecarotte.com/beaux-livres/quand-la-nature-inspire-les-ecrivains.html

Quarante huit écrivains, quarante neuf puisque j'y découvre Élisabeth Combes, une ressource formidable pour notre plan de travail en littérature pour les dix prochaines années. 

C'est un livre au parfum rare. Littéralement. Quand j'ai ouvert cet ouvrage lourd et épais au format peu ordinaire, l'odeur du papier et de l'encre ont provoqué chez moi la même ivresse que procure l'odeur des vieux livres de poches aux pages jaunies. J'étais déjà ailleurs quand j'ai débuté l'introduction . Une introduction d'une quinzaine de pages qui retrace l'histoire naturelle de la littérature. Une intro qui te fait dire : mais bordel, pourquoi on ne nous a pas présenté la littérature comme ça en sixième !

Les aquarelles de Titwane parsèment l'ouvrage comme autant de fleurs sauvages et délicates au détour d'un sentier montagnard.  

Savourant chaque portrait et les extraits qui l'accompagnent (et relisant entre temps quelques titres des écrivains présentés), je ne suis parvenue qu'à la moitié de ce livre... que je souhaitais vous présenter au début du mois de mars. Je coupe donc court à la souffrance de mon brouillon et vous livre ma critique inachevée.