samedi 29 juillet 2017

Le Bout-de-Bois : jardin forestier et terrier

Ce matin a été signé le compromis de vente de notre future parcelle. Deux objectifs dans cet acte.
En premier lieu, nous accueillir pendant environ trois ans.
En second lieu, assurer nos arrières pour l'étape suivante.

Le jardin forestier

Expérimentation pérenne...
En gros, je veux aménager notre parcelle boisée façon agroforesterie permacole, en sachant que ce qui m'intéresse ce sont les plantes tinctoriales, les arbres fruitiers et plantes à tisanes, et non le maraichage nourricier. Y'aura de la courge et du poireau, hein, parce qu'on aime ça, mais j'ai un très bon maraicher sur le petit marché du bourg, autant faire autre chose que des salades.
Ayant constaté que cette parcelle était, il y a 70 ans, un simple champ*, je n'ai pas la désagréable
sensation d'empiéter sur la forêt. Elle avait certes reconquis l'espace, mais l'humain a sa place et le jeu, c'est de profiter des clairières naturelles, de la pente, et des arbres pour aménager le bientôt nommé Bout-de-Bois.
J'ai déjà repéré 6 éclaircies du sous-bois, plus ou moins grandes, susceptibles d'accueillir des buttes en U ouvert vers le sud. La clairière la plus sèche protègera notre habitation, tandis que l'espace le plus proche de la route servira au stockage logistique pour limiter l'impact du roulage sur l'humus fragile de la forêt.

* Et encore, je vous en reparlerai, un champ pas si simple que ça.

Le Terrier

Notre maison rêvée. Enfin, le tout début. La période de transition, le temps de réflexion, de recherches, d'apprentissages.
J'ai choisi pour les trois prochaines années un habitat léger type yourte (toile+isolation) qui rentre dans la classification "tente", blocs cuisine et sanitaire extérieurs, surface inférieure à 35m2, plancher à moins de soixante centimètres du sol, sans fondation, ni dalle bétonnée. Les dépenses sont ainsi minimes pour un maximum de confort, et une réutilisation possible de chaque élément quand nous avancerons vers notre Terrier bâti. L'entretien est aussi un poste facile : 60 euro l'imperméabilisation de la toile l'été prochain, qui durera plusieurs années, le plancher ne bougera pas en trois ans, l'isolation de laine pourra être aérée chaque été en plein soleil.
C'est le chantier des trois prochains mois, car nombre de bricoles doivent être fabriquées maison pour disposer du tout-confort. 

mercredi 26 juillet 2017

La Mioche en vacances, c'est

Une désertion de la maison. Tout le hameau en profite.

Les plus jolies robes d'été roulées dans la poussière, tachées de glace, de jus de sureau, de prune, d'herbe.

Une peau de rousse qui se décide à se hâler pour enfin se protéger seule du soleil.

Les meilleurs copains tous les jours.

Faire le tri dans ses affaires, dans ses jouets.

Lire et relire.

Une sortie en reconstitution historique, une conférence sur l'archéologie du fer, un concert, la Fête du Fer.

J'ai la vague impression d'être en collocation avec ma fille, chacune a fort à faire, on se retrouve parfois pour les repas, les courses ou sortir s'amuser.


mardi 25 juillet 2017

Au bout d'un mois

Terrain : signature du compromis de vente samedi matin
Habitat : au même point, tout est réfléchi, planifié ; en attente des matières premières, après la signature du compromis
Atelier : au même point, sera déménagé dans le fourgon à l'automne seulement (en attendant, ça va tisser, la navette va voler, y'a du travail !)

Projet sur les bons rails, budget bouclé (un peu explosé au passage), pari gagné face aux quelques peureux méprisants qui m'ont prétendu la chose impossible, galère, irréaliste. hashtag datagueule
Merci à tous ceux qui m'aident, famille (papa t'es trop chouette), amis (purée vous déchirez grave), tous ceux qui m'apportent leurs encouragements et marques de confiance (c'est trop précieux).



mardi 11 juillet 2017

Déménagement énigmatique

3 gros chantiers sur le projet.

Le terrain
L'habitat
L'atelier

J'ai trouvé l'atelier. On va pouvoir l'appeler l'Atelier à roulettes. Il va être tout petit, mais quelle classe.
La réflexion autour de l'habitat a fait un pas de géant aujourd'hui, ça va être du roots tout confort.
Le terrain. Clef de voûte du rêve, et j'ai mes amis avec moi pour dénicher un quelque chose convenable.

***

Projeter un changement (pas encore trop trop) radical de mode de vie, avec la mioche, ça se construit, pour moi, autour de trois critères :
- avoir chaud
- un garde-manger bien plein
- de l'espace dehors

L'équation, avec les sous disponibles actuellement nous donne : petit habitat facilement/économiquement chauffé = espace de jardin disponible + monnaie pour la nourriture.
C'est ce dont nous avons besoin aujourd'hui. Dans 3 ou 5 ans, nos besoins auront sûrement évolué. Ce qui sera donc construit dans les 4 prochains mois doit pouvoir évoluer aussi !






lundi 3 juillet 2017

Et toi, c'est quoi tes rêves ? (2)

Pour aider la mioche à se construire malgré les conneries de son père, je lui ai offert en cadeau de fin d'année un très beau jeu de cartes des émotions, sentiments, aspects lumineux et sombres de la personnalité, ressources...

Nous l'utilisons pour mettre des mots et des explications sur ce qu'elle doit surmonter, comprendre ou entreprendre. Sa carte préférée est sans hésitation l'Amour.

En tirant une carte au hasard, je tombais sur "Perspective". Il s'agissait d'adopter un nouveau point de vue sur une situation stagnante. Ahem, j'ai fait, c'était au sujet de notre maison. J'ai d'abord reconsidéré mon projet de lit superposé pour la mioche qui serait devenu aménagement de placard en lit-cabane-sous-les-toits, puis retour au lit mezzanine devant le manque d'aération dudit placard. Mais une graine décidée à germer est pugnace.

Cette graine date de ma folle vingtaine. On avait avec des copains l'envie de se lancer sur un chantier permacole-rénovation d'une longère-herboristerie. Il s'avère que ce n'était que la naissance de ma réflexion écologique.

Le soleil et la pluie de ce mois de juin 2017 auront fini de la provoquer, cette graine, de la mettre au défi. Alors l'enveloppe s'est entrouverte, et les décisions se sont prises et enchainées. 

Aujourd'hui, bien que je ne vous exposerai pas le projet plus que nécessaire à cet état embryonnaire, je peux vous en donner 3 composantes.

On quitte notre location.
5000 euros de budget
4 mois pour tout faire

Et oui, je vais avoir besoin d'aide. J'en reçois déjà énormément, je l'appelle sans honte, je la provoque avec enthousiasme et détermination.

J'en parle pour refouler la peur, pour la reléguer au rang de combustible auxiliaire pour mon moteur. C'est vertigineux, d'être à ce point acteur, et de se rendre compte qu'on balance un certain nombre d'attaches et de boulets sentimentaux, sans aucune réaction de l'émotionnel.
Si j'ai carburé de la caboche ces derniers jours, engendrant le mouvement qui va me permettre d'accomplir mon projet, je sens maintenant le besoin de ne plus penser et de faire les premiers gestes physiques du changement, commencer à fabriquer ce qui sera notre chez nous, commencer à vider réellement la maison et non pas que sur une liste papier.