samedi 29 juillet 2017

Le Bout-de-Bois : jardin forestier et terrier

Ce matin a été signé le compromis de vente de notre future parcelle. Deux objectifs dans cet acte.
En premier lieu, nous accueillir pendant environ trois ans.
En second lieu, assurer nos arrières pour l'étape suivante.

Le jardin forestier

Expérimentation pérenne...
En gros, je veux aménager notre parcelle boisée façon agroforesterie permacole, en sachant que ce qui m'intéresse ce sont les plantes tinctoriales, les arbres fruitiers et plantes à tisanes, et non le maraichage nourricier. Y'aura de la courge et du poireau, hein, parce qu'on aime ça, mais j'ai un très bon maraicher sur le petit marché du bourg, autant faire autre chose que des salades.
Ayant constaté que cette parcelle était, il y a 70 ans, un simple champ*, je n'ai pas la désagréable
sensation d'empiéter sur la forêt. Elle avait certes reconquis l'espace, mais l'humain a sa place et le jeu, c'est de profiter des clairières naturelles, de la pente, et des arbres pour aménager le bientôt nommé Bout-de-Bois.
J'ai déjà repéré 6 éclaircies du sous-bois, plus ou moins grandes, susceptibles d'accueillir des buttes en U ouvert vers le sud. La clairière la plus sèche protègera notre habitation, tandis que l'espace le plus proche de la route servira au stockage logistique pour limiter l'impact du roulage sur l'humus fragile de la forêt.

* Et encore, je vous en reparlerai, un champ pas si simple que ça.

Le Terrier

Notre maison rêvée. Enfin, le tout début. La période de transition, le temps de réflexion, de recherches, d'apprentissages.
J'ai choisi pour les trois prochaines années un habitat léger type yourte (toile+isolation) qui rentre dans la classification "tente", blocs cuisine et sanitaire extérieurs, surface inférieure à 35m2, plancher à moins de soixante centimètres du sol, sans fondation, ni dalle bétonnée. Les dépenses sont ainsi minimes pour un maximum de confort, et une réutilisation possible de chaque élément quand nous avancerons vers notre Terrier bâti. L'entretien est aussi un poste facile : 60 euro l'imperméabilisation de la toile l'été prochain, qui durera plusieurs années, le plancher ne bougera pas en trois ans, l'isolation de laine pourra être aérée chaque été en plein soleil.
C'est le chantier des trois prochains mois, car nombre de bricoles doivent être fabriquées maison pour disposer du tout-confort. 

2 commentaires:

  1. Wouhou, quel projet !
    Je suis ravie d'en savoir plus, et suivrai la suite avec intérêt.

    Félicitations pour la signature, je vous souhaite plein d'énergie pour les étapes suivantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merki ! L'énergie... Quelle chose précieuse ;-) !

      Supprimer