lundi 3 juillet 2017

Et toi, c'est quoi tes rêves ? (2)

Pour aider la mioche à se construire malgré les conneries de son père, je lui ai offert en cadeau de fin d'année un très beau jeu de cartes des émotions, sentiments, aspects lumineux et sombres de la personnalité, ressources...

Nous l'utilisons pour mettre des mots et des explications sur ce qu'elle doit surmonter, comprendre ou entreprendre. Sa carte préférée est sans hésitation l'Amour.

En tirant une carte au hasard, je tombais sur "Perspective". Il s'agissait d'adopter un nouveau point de vue sur une situation stagnante. Ahem, j'ai fait, c'était au sujet de notre maison. J'ai d'abord reconsidéré mon projet de lit superposé pour la mioche qui serait devenu aménagement de placard en lit-cabane-sous-les-toits, puis retour au lit mezzanine devant le manque d'aération dudit placard. Mais une graine décidée à germer est pugnace.

Cette graine date de ma folle vingtaine. On avait avec des copains l'envie de se lancer sur un chantier permacole-rénovation d'une longère-herboristerie. Il s'avère que ce n'était que la naissance de ma réflexion écologique.

Le soleil et la pluie de ce mois de juin 2017 auront fini de la provoquer, cette graine, de la mettre au défi. Alors l'enveloppe s'est entrouverte, et les décisions se sont prises et enchainées. 

Aujourd'hui, bien que je ne vous exposerai pas le projet plus que nécessaire à cet état embryonnaire, je peux vous en donner 3 composantes.

On quitte notre location.
5000 euros de budget
4 mois pour tout faire

Et oui, je vais avoir besoin d'aide. J'en reçois déjà énormément, je l'appelle sans honte, je la provoque avec enthousiasme et détermination.

J'en parle pour refouler la peur, pour la reléguer au rang de combustible auxiliaire pour mon moteur. C'est vertigineux, d'être à ce point acteur, et de se rendre compte qu'on balance un certain nombre d'attaches et de boulets sentimentaux, sans aucune réaction de l'émotionnel.
Si j'ai carburé de la caboche ces derniers jours, engendrant le mouvement qui va me permettre d'accomplir mon projet, je sens maintenant le besoin de ne plus penser et de faire les premiers gestes physiques du changement, commencer à fabriquer ce qui sera notre chez nous, commencer à vider réellement la maison et non pas que sur une liste papier.



3 commentaires:

  1. Quel est le jeu de cartes des émotions que tu as pris?

    RépondreSupprimer
  2. Joyeux projet ! J'espère qu'il va te donner des ailes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et oui, nos ailes poussent, ça chatouille, ça gratouille, c'est aussi épuisant que la percée des dents de lait, mais on en profite !

      Supprimer