lundi 27 février 2017

L'Herbier d'une vie

Par Véronique Barrau
Aux Éditions Plume de Carotte

Le sous-titre de cet ouvrage donne le ton "Quand les plantes nous accompagnent du premier au dernier souffle", et la première accroche de l'introduction renforce cette idée "Alliance avec la flore". Introduction plutôt courte par ailleurs, en comparaison avec d'autres volumes de la collection.

Sautant à la table des matières page 165, on constate que notre herbier d'une vie est découpé en 4 parties. De la naissance au mariage, la vie en société, le bien-être, les funérailles. L'homme ne se soustrait pas à son environnement, mais utilise, parfois inconsciemment, les messages de la nature. Il les provoque aussi, et les interprète avec sa mémoire d'homme. L'homme n'est pas soustrait à son environnement, dès avant sa conception et jusqu'après son décès, la nature influence sa destinée.

On retrouve la mise en page typique des Herbiers, que j'ai déjà présenté. Les couleurs sont plus vives, plus denses, les plantes s'entremêlent avec les objets manufacturés, les photographies offrent une consistance au propos avant même d'en lire le texte.

Ici, Véronique Barrau n'a pas le temps pour les fioritures, à l'image du temps d'une vie bien remplie, et nous offre une prose simple, efficace, précise, et empreinte de la richesse culturelle naturelle humaine. Elle nous raconte les croyances, les coutumes et les traditions, qui font tout autant partie de notre patrimoine que les paysages, les bâtis, la musique...

À propos de l'auteure, Véronique Barrau

Née en 1969, Véronique a vécu ses vingt premières années dans le Tarn, au coeur de la Montagne noire. Plonger son nez dans les livres, sillonner la nature pour dénicher de nouveaux trésors, remonter le temps pour découvrir les croyances d’antan, voyager dans le vaste univers des légendes... Toutes ces passions l’ont conduite à partager ses engouements par le biais de ses livres mais aussi d’animations – ateliers musique et écriture, diaporamas et expositions – effectuées au sein de l’association Mélusine.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci pour tous les ouvrages dont vous nous régalez, ma fille et moi. Elle était d'ailleurs plongée ce matin dans Les plantes des fées, et reste proprement scotchée devant le fait que vous commentiez un billet sur le blog de sa mère. Tout à coup, l'auteure n'est plus seulement un nom sur une couverture !

      Supprimer