lundi 13 février 2017

L'Herbier des Explorateurs



C'est tout d'abord un grand livre. 24 par 37,9 cm. Et comme c'est un beau livre, ce n'est pas gênant de le laisser exposé hors des rayonnages de la bibliothèque.

L'introduction commence sur ce questionnement "Pourquoi partir ?"
Et tout l'ouvrage s'emploie à y répondre. Aux antipodes d'une simple présentation explorateur-route-découverte sur le thème botanique, la recherche est anthropologique. Ce sont les hommes qui sont au cœur du récit, et l'Herbier rappelle à l'homme à la fois sa force et son courage, et son appartenance au règne du Vivant. 

Le livre s'organise comme les autres herbiers, chaque double page présente à gauche la monographie, et à droite une planche en pleine page. Sous chaque titre, une carte, à gauche de la carte, une biographie succincte du personnage, en-dessous le texte, à droite du texte une marge annotée, et tout en bas, une citation du personnage dans un encart.
Certains explorateurs parmi les 62 noms bénéficient même de deux doubles pages !

Mise en lumière des enjeux de la course aux découvertes botaniques, voyage immobile à travers le monde et le temps, cet Herbier des Explorateurs trouve chez nous sa place au côté de l'Herbier voyageur, une histoire des fruits, légumes et épices du monde.

Après l'index botanique, et la bibliographie, on découvre l'auteure (ici reprise du site web de la maison d'édition) :
Née en 1962 à Royan, face à l’Atlantique, Florence Thinard montre très tôt une remarquable incapacité à effectuer un travail scolaire en bord de mer. Plages, dunes, forêts, vent du large, océan, l’appel de la nature est trop puissant. Elle subit donc une scolarité laborieuse jusqu’au bac. Puis, s’installant à Paris, elle parvient enfin à aligner les heures d’études et obtient avec enthousiasme des diplômes d’histoire, de sciences politiques et de relations internationales.
Après quelques années passées ainsi, à observer le monde à travers les livres, elle décide d’aller y voir de plus près et accompagne des groupes de vacanciers des États-Unis à la Turquie, de l’Égypte à la Thaïlande. De retour, elle devient journaliste de presse écrite, se spécialise en presse jeunesse et dans le décryptage de sujets d’actualité. Depuis une dizaine d’années, l’écriture de documentaires lui permet d’assouvir une curiosité toujours intense pour l’histoire et la marche du monde. Pour équilibrer ce travail rigoureux, elle écrit aussi des romans jeunesse où la réalité se soumet joyeusement à l’imagination. Autant d’occasions de larguer les amarres et de prendre le large…
http://www.florencethinard.fr

2 commentaires:

  1. Merci pour ce partage, je ne connaissais pas du tout ces éditions : honte à moi !
    "L'Herbier des Explorateurs" est tout simplement magnifique. J'ai découvert également, en parcourant leur site plusieurs autres livres qui vont venir enrichir notre bibliothèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prépare d'autres billets pour présenter les autres Herbiers, les Bestiaires et Mémoires...

      Supprimer