mercredi 22 avril 2015

Aménagement et décoration - 1

De rien au tas de cartons crasseux, il m'aura fallu du temps pour trouver ce qui devait avoir une place dans notre maison et ce qui devait en sortir. (Il m'aura fallu autant de temps pour apprendre à tenir mon ménage à jour, hum...)

J'ai mis du temps à définir à quoi me sert tout cet espace loué. C'est notre foyer, certes, mais...

Flash spécial ! On vient de m'informer de la nécessité urgente de donner les jouets de petit pour laisser plus de place pour tout repeindre, des livres, des coussins et des plantes. Comme ça, il n'y aura plus besoin de ranger, et puis les seuls jouets vraiment intéressants, ceux sont ceux qu'il y a dehors, ceux en plastique tout pourri, les vieilles cafetières, les pinces à linge cassées...

Mais... Mais quoi ? Les quelques heures qui séparent maintenant d'hier m'ont fais quelque peu perdre le fil de mon idée. Tant pis.

Repartons du sujet. Aménager et décorer. Et surtout tenir compte des avis de Miochette, qui ne perdra pas le Nord, des besoins des chiens, qui mettront en évidence la nécessité de passages larges et de meubles stables, des désirs de Monseigneur Gimli de Château Félin (ça c'est facile, des cartons où se cacher, des placards à explorer, des coussins moelleux, et des pommes de pin), et mes exigences quand à la facilité d'entretien du tout.

Il est maintenant tant de mettre à exécution un plan secret ourdi aux yeux de tous (aux oreilles surtout) depuis des lustres, j'ai nommé le Plan P...

Flash info ! Le tri des jouets s'est bien passé, berceau et maison de poupée vont faire la joie d'un autre petit d'homme, et une des deux vieilles poupées à maman va faire de la figuration à plein temps, posée sur un large rebord de velux. 

Aux Archives le Plan P (Peinture), place à l'action !
Ah non, aujourd'hui il fait beau, et on travaille dehors !

Ouuiiiiiiiiii ! (Ça c'est Miochette. Enfin, Miochette, elle ouuuuiiiiii pour un oui ou pour un non, toujours  partante et enthousiaste. Miochette est un enfant parfois reposant. Parfois. Certains s'épuisent rien qu'à regarder passer la tornade.)

Alors comme il faisait beau hier, et les jours d'avant aussi, l'aménagement du territoire avance. Tiens, ça pourrait faire le Plan T ça... Nan ! Le Plan TTT : Tara Travaille la Terre !
Et le Plan MLCLPR, Maman Lutte Contre les Lauriers-Palmes et les Ronces (qui poussent dans les lauriers). 4 heures hier ! 4 fichues heures pour dégager un passage d'un mètre de large sur 4/5 mètres de long. Des ronces épaisses comme un doigt ! Des épines qui pourraient transpercer une menotte enfantine (quand Miochette se glissait sous la pluie de charcutaille de ronce que je hachais menue au taille-haie, je m'en salissais le fond du pantalon de peur qu'elle ne se fasse écorcher le visage).
Mais enfin, lorsqu'est venue la fin de l'après-midi et sa lumière dorée, la façade sud couverte de tôle de la cabane était dégagée, et nous disposons à présent d'un nouveau chemin vers le potager, un nouvel espace à fleurir.
Mais les oiseaux m'en veulent. Depuis ce matin, ils piaillent au refuge perdu. Oui mes cocos, mais là, il s'agit d'une empreinte raisonnable de la famille sur la nature ! Et puis marde quoi ! C'est des tournesols qui vont pousser là, de bons tournesols de chez Kokopelli, c'est donc de tournesol que vous allez vous goinfrer cet été, mes petits potes. Allez, sans rancune !

Aujourd'hui, j'ai mal aux mains d'hier, mais il reste encore deux mètres à dégager. Mais finger in ze nose, les ronces sont rikiki et c'est juste le tas de bois quelque peu effondré à remonter.

Le prochain jour de pluie, je vous parlerai du Plan P, promis.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire