mercredi 17 mai 2017

L'enfant modeste

En m'en allant flâner au bois
j'en ai rencontré des hâbleurs,
des raconte-n'importe-quoi,
des qui-se-croient, des grands menteurs.

En m'en allant courir au bois
j'ai rencontré un roseau creux
qui se prenait pour un hautbois
et jouait des airs de pas-de-deux.

Claude Roy



Troisième poésie de l'année, choisie par la mioche. 

1 commentaire:

  1. Moi zaime beaucoup ! Elle a bon goût la p'tite ! L'image du roseau creux se prenant pour un hautbois me restera à l'esprit... ;)

    RépondreSupprimer