samedi 20 mai 2017

Le fortin du bon sens V11 : Ignares et grandes gueules

La pédagogie Steiner n'est pas un mouvement sectaire. Même la Mivilude l'a dit. Ce que la Mivilude a dit, c'est que certaines écoles sont à surveiller, TOUT COMME l'Éducation nationale évalue et surveille ses fonctionnaires et ses équipes, TOUT COMME on trouve des écoles privées sous contrat et hors contrat pourries et de fantastiques lieux de vie, TOUT COMME on trouve de tout en IEF.

Ce n'est pas la pédagogie qui fait la secte mais encore une fois l'homme qui s'en sert. Tout repose sur l'homme d'aujourd'hui. S'il a un grain, vous lui mettez n'importe quelle idée dans la main, et il va la pervertir.

On peut mettre en œuvre une pédagogie avec libre-arbitre et raison, c'est d'ailleurs la seule façon de bien faire, sinon c'est le bide assuré.

Dans la pédagogie Steiner, tout doit se réinventer en fonction de l'histoire locale, et du temps local. Nous vivons au XXIe siècle, pendant une crise climatique et migratoire majeure. Le môme n'a pas besoin de fanfreluches. Il a besoin d'un kit de survie fondamental, d'idéaux humanitaires et d'un sens pratique hors pair. Il a besoin d'apprendre que l'art meure avec l'humanité, il a besoin de comprendre les origines du merdier actuel, et il a besoin que ses capacités créatives soient préservées.
La pédagogie Steiner est, quoiqu'en disent les ignorants, un des moyens possibles pour réaliser tout ça.
Et comme tous les moyens, on peut choisir comment l'utiliser au mieux.

Peut-être que Steiner avait un pet' au casque. Mais on peut aussi se servir de son propre cerveau pour réfléchir.

2 commentaires: