dimanche 6 décembre 2015

Eurêka !

Je crois que j'ai compris comment on pouvait arriver à une jolie maison et un chouette intérieur quand on a du goût mais les capacités artistiques d'une fourchette en plastique bas de gamme (et qu'on est l'antithèse d'une bonne femme de ménage).

1) Passer des heures sur Pinterest et la blogosphère pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas.
2) Tout chambouler d'un coup, et réaménager un petit coin à la fois. (Vivre dans une maison moche ou dans une maison "en cours", de toute façon, c'est désagréable.)
3) Ce qui ne rentre nul par rentre très bien dans des cartons et direction La Croix Rouge Française.
4) Pas touche à la toute nouvelle maison sous l'escalier, c'est d'accord.
5) Tout coin réarrangé avec goût ça fonctionne c'est (enfin) beau c'est (même) vivable se verra attribuer un jour de ménage. La petite cuisine (l'évier et son meuble, les gamelles animalière, les poubelles, la gazinière, le carrelage mural), et la nouvelle petite maison sous l'escalier sont récurées le dimanche.

***

C'est assez rigolo de revenir sur un tel article quelques jours plus tard. Parce qu'en effet, les beaux coins bien aménagés se nettoient presque tous seuls.

Ce qui veut dire que notre atelier-salle de classe dans ses quartiers d'hiver a bonne chance de rester là pendant l'été.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire