jeudi 11 juin 2015

Leçon impromptue

Tout part de l'urgence vitale de confectionner un papillon de tissu pour ne pas abimer le beau papillon en plume, bien trop fragile pour une série d'envols-atterrissages.

Vite vite, un cocon de soie qui trainait pour le corps, un bout de lin qu'on coupe qu'on coud, et voilà l'heureux lépidoptère qui déploie ses ailes et nargue notre Jovibarba.

La mioche : "Mais il lui faut un cocon !"

Vite vite, un oeuf plastique (Kinder ou la marque bioéthiquécolo, je ne sais plus) gardé précieusement dans un tiroir.

Lm : "Mais il faut une chenille pour qu'elle se transforme en chrysalide pour faire mon beau papillon !"

Vite vite, roule-coud un boudin de tissu vert, boudine des segments, et voilà la chenille.

Lm : "Oh ma belle chenille"

Une graine de haricot fera l'oeuf, et nous bouclons le cycle.


Le tout à déjà pris un bain ^^


Et puis nous montons avec tout ça dans notre classe-atelier et ressortons le document du cycle du papillon de la boutique Documents Montessori.

"Il existe plein de papillons !"

Alors nous collons toutes ces étiquettes sur deux grandes feuilles pour réaliser notre affiche.




Et d'écrire, à l'aide d'un modèle, "PAPILLONS" et nommer spontanément les lettres connues, ce L reconnu mais dont le nom lui a échappé, et tracer fièrement, le S à l'endroit.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire