mercredi 13 septembre 2017

On rentre de vacances.

Ah mais bordel c'est quoi cet amoncellement de brouillons dont je me rappelle à peu près la genèse d'un tiers, à peine l'élan initiateur de l'autre tiers, et dont plus de la moitié chancellent sur le rebord de la corbeille électronique en criaillant "non pas moi, vire le-lui !"...

Soooooo. Ahem, toussa. On y va.

Encore une fois, en ce beau mois de septembre (météo au choix, vaste catalogue), il y a eu des évènements de non-rentrée dans le milieu de l'instruction en famille, encore une fois je me suis demandée à quoi ça pouvait bien servir. À quoi ça sert vraiment, en vrai, idéologiquement parlant, en dehors du fait que voir des gens, c'est normal et c'est chouette.

Ado, on montrait nos fesses à la fenêtre des cars sur le trajet retour des compétitions sportives. Proclamer un évènement de non-rentrée, pour moi, c'est du même acabit. On se rencontre pour se voir, pourquoi servir un prétexte aussi... nul ? Surtout que les petits sco, et les parents des petits sco, en vrai de vrai, ce sont aussi pour une grande part des gens passionnants, passionnés, vivants et aimants.

Ça sonne également à mes oreilles comme une pinaillerie lexicale, aussi vaine et futile que le refus des termes école à la maison ou instruction en famille, l'ultra-définition de chacune de nos options dans l'éventail des possibles en ief, et tout le patacouffin tintouin... Je dois être physiologiquement incapable de défoncer le fion des diptères pour des prunes, mon cerveau préférant les vrais défis comme la lutte contre une novlangue abrutissante, la nonchalance cervicale générale, l'abus des majuscules dans des discours sectaires et hallucinés au sein même de la sphère IEF.

Nous, on n'est pas non-rentrées de vacances. On est bel et bien rentrées, et on rentrera à nouveau dans une période d'instruction de quelques mois lundi prochain. On double rentre-dedans, et toc, et gaffe mes lecteurs, j'ai pris de VRAIES vacances, j'reviens avec de la punkette plein la musette !

6 commentaires:

  1. Les vacances ont du être...ressourçantes :-D T'as la patate!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pire ! Retour de vraies vacances, oui, et début d'automne qui s'annonce venteux et mouillé vivifiant comme j'aime. J'ai pleiiiiin de choses à dire héhéhéhé...

      Supprimer
  2. Excellent Enid ! Ton langage haut en couleur rehausse davantage encore la pertinence de tes propos.
    Pas de non-rentrée chez nous non plus ; à vrai dire, on n'a jamais formalisé dans un sens ou dans l'autre. On reprend un rythme différent, c'est tout.
    Je rêve d'une France plurielle...

    RépondreSupprimer