jeudi 1 juin 2017

Pour deux, très souvent

Une patate douce
Trois patates patates de taille raisonnable
Une tête d'ail, de bel ail, de belle taille
Huile d'olive
Un fond d'eau
Des morceaux d'anis étoilé
Un soupçon de curcuma
Cardamome et gingembre en poudre
Sel
Deux à la corvée d'épluchures, et que ça swingue du coutal pour tout débiter en petits morceaux.
Le tout dans une poêle en fonte à feu moyen jusqu'à ce que ça soit cuit.

Un bon riz Basmati.



La patate douce se remplace par le frais dont on dispose (courge, oignons, haricots verts, bettes, ques sais-je), ou par d'autres patates en temps de disette.
Le principe des patates patates est que quoiqu'on mette avec, ça reste épais.
Le principe du riz c'est d'être mangé.



Entrée-fromage-dessert sont accessoires. (Chez nous c'est fruits en libre service à volonté toute la journée.)





1 commentaire:

  1. Ça semble délicieux ce petit repas! Je découvre votre blog; merci, il me plaît beaucoup et m'ouvre des horizons!
    Stéphanie, Québec

    RépondreSupprimer