mardi 23 février 2016

Pieds sacrés



Site marchand de Merrell
Capra waterproof boot

Il suffit de martyriser nos souliers dans la boue bretonne, voici le retour des chaussures de marche montantes, contrairement à ma conviction que le pied doit être libre et léger pour bien marcher. Alors quoi ?

Ben la boue (de Brocéliande et d'ailleurs), quand elle passe par-dessus la chaussure basse, ça pourrit la doublure.
Et les bottes en caoutchouc... pour aller jouer à grimper aux arbres, courir dans les affleurements rocheux... voilà quoi.

Dès que nous les recevons, nous filons dans les Vosges pour les mettre à l'épreuve.






3 commentaires:

  1. Jamais réussi à endurer les chaussures montantes mais j'adore mes chaussures de marche qui me permettent de crapahuter en liberté et pourtant je suis aussi une adepte des pieds en liberté ! :)
    Bonnes balades !

    RépondreSupprimer
  2. Commandes reçues et on les rode doucement, quatre heures hier dans la forêt de Paimpont. Du chemin, des cailloux, de la boue, ça restait quand même facile comme terrain, et la mioche adore ses nouvelles chaussures. Quand au fait qu'elles soient montantes... Ça nous oblige à être méticuleuse quand au laçage : pointe lâche, coup de pied ajusté, cheville libre, le système de laçage des Toronto est pas mal du tout, je peux bien serrer le pied en laissant la cheville jouer.

    RépondreSupprimer
  3. En fait ici montantes pas possible parce que problèmes de chevilles mais les vôtres sont super sympas, ça donne envie de partir en vadrouille ! Bonne journée !

    RépondreSupprimer