mercredi 8 mai 2013

Beltaine

Les Landes de Brocéliande se sont couvertes d'or, et la Forêt s'est parée de son vert tendre printanier.

Ça ne chaume pas dans l'atelier, je rénove le peigne de la Grande Berthild, brode, récolte et prépare des bains de teinture. Le jardin n'est pas en reste, ni les petits fraisiers des bois qui pullulent un peu partout, au pied des massifs de mélisse, et dans les allées, et entre les carrés, et sous les pommiers ... Mon beau pied d'absinthe n'a pas survécu au long hiver, j'en ai donc semé dans la nurserie aux simples aménagée à l'abri du vent contre le mur Sud de la maison. J'attend aussi avec impatience Lavande, Rhubarbe, Hysope, Onagre et Alchémille ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire